jeudi 22 février 2018

Visiteurs : 206 932   
TV AGRI
TV AGRI

Fresh 2013 : la consommation de f&l en baisse de 20 % sur dix ans

« Nous avons perdu 20 % de la consommation de fruits et légumes en 10 ans dans l’Union européenne. Ce qui représente un fruit ou une portion de légumes par jour et par habitant en Europe ». En ouvrant les travaux de Fresh 2013 qui se tenait le 13 juin à Paris, Philippe Henri, président de Freshfel, a exposé le contexte général tel qu’il se présente pour la filière f&l frais.

Florette se développe grâce aux investissements extérieurs

Directeur de la filière légumes (Florette, Priméale) du groupe coopératif normand Agrial, Louis-Marie Le Coutour a présenté la progression de cette activité. En 2012, l’activité légumes d’Agrial a réalisé un chiffre d’affaires de 727 millions d’euros (dont 411 millions pour Florette et 316 millions pour Priméale), ce qui représente une hausse de 21,6 % sur la période 2009-2012. Florette, leader européen des végétaux prêts à l’emploi, a connu une augmentation de chiffre d’affaires de 40 % entre 2005 et 2012, un CA qui est passé de 300 à 410 millions d’euros. Mais, ajoute Louis-Marie Le Coutour, « le chiffre d’affaires de Florette sur la France pour la même période est stable : 174 millions d’euros en 2005, idem en 2012 ». Pourtant, il y a eu une croissance de la production en volume : « Cette croissance a été absorbée par la baisse des prix ! ». Conclusion : la croissance de Florette s’est faite à l’étranger. En 2013, Florette a fait l’acquisition de Bakkavör France. La filiale d’Agrial gère désormais 16 sites industriels en Europe et annonce un CA prévisionnel de 530 millions d’euros.

Retrouver la confiance du consommateur

Au cours de ce congrès, il a été également question de communication. « Il faut passer de l’obligation à l’envie de consommer des fruits et légumes » a expliqué Louis Orenga, directeur général d’Interfel. Evoquant les crises alimentaires de ces dernières années, il a expliqué l’attitude du consommateur : « nous sommes passés de la confiance à priori à la confiance démontrée ». Spécialiste de la grande distribution, Cécile Riverain (IGD – Royaume-Uni) fait le même constat : « La confiance dans les figures d’autorité est en train de s’éroder (.) Regagner la confiance du consommateur doit être au cœur de la stratégie de la GD. Cela la conduit à revoir son modèle économique ».