jeudi 22 février 2018

Visiteurs : 206 931   
TV AGRI
TV AGRI

Nouvelles fraîches

Le Parlement européen se penche sur la question des usages orphelins

Paolo de Castro accueillait le 3 décembre dernier, un évènement sur les « usages mineurs »  (ou usages orphelins). Cette rencontre était organisée à l’initiative de 10 organisations professionnelles. « La question des usages orphelins et des cultures spécialisées revêt une grande importance en Europe, puisque le secteur représente 70 milliards d’euros par an et 22 % de la valeur totale de la production agricole. Des solutions sont nécessaires pour assurer la compétitivité de l’ensemble de la chaîne agroalimentaire et garantir des produits de haute qualité aux consommateurs européens » a expliqué le président de la Commission Agricole du Parlement Européen. Président de la commission phytosanitaire du Copa-Cogeca, Luc Peeters, a déclaré : « le manque d’outils appropriés compromet non seulement la compétitivité de la chaîne agroalimentaire toute entière, l’UE étant le deuxième producteur de fruits et légumes dans le monde et le deuxième importateur, mais elle met en outre en péril la durabilité du secteur, l’emploi qu’il génère et surtout, la diversité des produits agroalimentaires européens de haute qualité ». Les débats ont permis de mettre en avant le fait que la question des usages orphelins ne touche pas que les cultures administrativement mineures : des cultures aussi importantes que les carottes ou les pommes font face à des impasses qui peuvent être dramatiques en termes de qualité, voire tout simplement de viabilité de la culture. Bien que la réglementation européenne prévoit des dispositions pour résoudre cette question, elles sont appliquées différemment selon les Etats membres creusant encore les disparités réglementaires. La DG SANCO a annoncé la publication début 2014 du rapport sur l’établissement d’un fonds usages mineurs (un rapport attendu depuis deux ans). Elle a par ailleurs programmé un budget annuel de 420 000 Euros pour contribuer aux tâches de coordination, et un budget additionnel de deux millions d’Euros. Les participants ont salué les annonces comme un premier pas important. Cet évènement au Parlement Européen a été, en tous cas, l’occasion de maintenir vivant le débat autour de la question des usages orphelins. (Source Forum Phyto).

Le Foll fait le bilan du plan Ecophyto

La réunion annuelle du Conseil national d’orientation et de suivi du plan Ecophyto doit se tenir ce lundi 9 décembre. A cette occasion, Stéphane Le Foll « dressera le bilan de la réduction des produits phytosanitaires dans les usages agricoles en 2012 et rappellera les mesures relatives aux produits phytopharmaceutiques défendues dans la future Loi d’avenir pour l’Agriculture, l’Alimentation et la Forêt. Ce sera également l’occasion de présenter la nouvelle campagne de communication Ecophyto à destination des professionnels » indique le communiqué du ministère de l’Agriculture.

L’Europe adopte le cadre financier pluriannuel 2014-2020

Le Conseil de l’Union européenne a adopté le 2 décembre le règlement fixant le cadre financier pluriannuel (CFP). Le règlement CFP permettra à l’Union européenne de disposer au cours des sept prochaines années d’un montant maximal de 959,99 milliards d’euros pour les engagements et de 908,40 milliards pour les paiements. « Ce montant, qui est inférieur respectivement de 3,5% et de 3,7% par rapport au CFP 2004-2013, assure la discipline budgétaire de l’UE et reflète les pressions budgétaires particulières auxquelles sont soumis actuellement les États membres au niveau national » explique le Conseil dans un communiqué.

Légumes de France : Jacques Rouchaussé réélu

Réuni le 5 décembre, le conseil d’administration de Légumes de France a renouvelé sa confiance à Jacques Rouchaussé, président, et au bureau de la fédération des producteurs. Le nouveau bureau compte un entrant, Eric Testud, maraîcher serriste en Provence ; et deux sortants : Alain Cottebrune, producteur de légumes de plein champ et serriste dans la Manche et Frédéric Couloumies, producteur de légumes de plein champ dans le Nord. Le nouveau bureau se compose ainsi : Jacques Rouchaussé, président (Marne, maraîcher, serriste) ; Gérard Roche, vice-président (Vaucluse, maraîcher, serriste) ; Denis Digel, secrétaire général (Bas-Rhin, maraîcher, serriste) ; secrétaires généraux adjoints : Christophe Rousse (Ille-et-Vilaine, serriste tomate), Bruno Vila (Pyrénées-Orientales, serriste tomate) ; Jean-Claude Guehennec, trésorier (Yvelines, maraîcher de ceinture verte) ; Eric Testud, trésorier-adjoint (Bouches-du-Rhône, serriste salade). Les autres membres du bureau sont : Francis Andrieu (Tarn-et-Garonne, producteur de melons), Laurent Berge (Loire-Atlantique, président de l’AOPn tomate et concombre, serriste tomate), Daniel Bouquillon (–Pas-de-Calais président de l’Union des Endiviers, producteur d’endives), Bernard Guillard, (Manche, président de l’AOPn poireau, producteur de légumes de plein champ), Michel Piquet (Loir-et-Cher, AOPn fraise, serriste fraise), Jean-François Vinet (Loire-Atlantique, serriste tomate). Louis Vinet (Loire-Atlantique, serriste concombre) représente les Jeunes Maraîchers.