Garot au Vatican

François Hollande a, enfin, effectué sa première visite au Saint Siège depuis son élection, alors qu’il s’est déjà rendu quatre fois en Italie comme le souligne Radio Vatican ! Il était accompagné, notamment, de deux ministres : Manuel Vals, ministre de l’Intérieur, chargé des Cultes (normal), et, plus étonnant Guillaume Garot, ministre délégué chargé de l’Agroalimentaire. Il semble que Guillaume Garot souhaitait porter un message sur le gaspillage alimentaire. Mais ni le communiqué de l’Elysée, ni Radio Vatican ne signale que ce point a été évoqué…

Salons en Provence : risque de trop plein !

« Le Miffel est mort, un nouveau Miffel est appelé à régner. Avifel, quel drôle de nom pour un salon » ! La Cité des Papes a connu, du temps de sa splendeur, des intrigues de tous ordres. Tout indique qu’Avignon conserve de beaux restes en la matière. Essayons de résumer : le Miffel a rendu l’âme (et ceux qui connaissent bien l’auteur de ces lignes savent que ce n’est pas écrit de gaité de cœur). La nature, et les parcs expo, ayant horreur du vide, des projets surgissent. Un organisateur d’événement marseillais prend langue avec Avignon Tourisme, la structure qui gère notamment le parc expo, le Palais des Papes, etc… Son idée ne doit pas être trop mauvaise, puisque qu’Avignon Tourisme s’en empare, et sans informer l’organisateur marseillais, annonce, au moment du Sival, la création, en octobre prochain, d’Avifel pour Avignon, Vigne & Vin, Fruits & Légumes ! Petit détail : les professionnels locaux n’ont semble-t-il pas tous été consultés. Car dans le même temps, la chambre régionale d’agriculture PACA projette l’organisation, en octobre 2014, d’un rendez-vous Tech&Bio PACA en fruits, viticulture et oléiculture. Principal argument des initiateurs de ce projet : l’absence de Miffel et de Sitevi. Il va falloir de nombreux conclaves en Provence avant que la fumée blanche n’apparaisse !

La Châtaigne d’Ardèche obtient son AOP

Le règlement européen enregistrant l’appellation d’origine protégée « Châtaigne d’Ardèche » a été publié au Journal officiel de l’Union Européenne du 21 janvier 2014. L’appellation d’origine protégée « Châtaigne d’Ardèche » concerne les châtaignes fraîches, les châtaignes sèches entières épluchées, et la farine de châtaignes. L’aire géographique de l’AOP se situe sur la bordure sud-est du Massif- Central. Elle est formée de 197 communes dont 188 communes de l’Ardèche, 7 communes du Gard et 2 communes de la Drôme. La production de « Châtaigne d’Ardèche » sous AOP concerne 192 producteurs exploitant 1300 hectares, 2 entreprises de transformation, 15 producteurs-transformateurs,
580 tonnes de « Châtaignes d’Ardèche » commercialisées, sous forme transformée (430 tonnes) ou sous forme fraîche (150 tonnes).