Le gouvernement sort affaibli du 1er tour des élections municipales. Et lundi matin, les rumeurs d’un remaniement rapide, sans attendre les européennes, étaient fortes. Tour d’horizon des villes observées par notre blog.

Guillaume Garot en difficulté à Laval : le ministre délégué à l’agroalimentaire avait conquis la préfecture de la Mayenne dès le 1er tour en 2008. Il avait quitté son poste de maire pour rejoindre le gouvernement en juin 2012. Guillaume Garot est en troisième position sur la liste (PS) conduite par le maire sortant. Une liste qui n’arrive qu’en deuxième position avec 34,52 % des voix, loin derrière la liste centriste qui obtient 46,40 %. Un échec à Laval pourrait compromettre l’avenir gouvernemental de Guillaume Garot.

Le Mans, net recul de la liste PS : la liste du maire sortant (PS), où le ministre de l’Agriculture figure en 7ème position, est certes en tête au 1er tour (34,74 %), mais elle perd plus de 20 points par rapport à 2008. Les deux listes de droite totalisent plus de 32%. Le second tour s’annonce donc plus serré que prévu dans cette ville ancrée à gauche et où Stéphane Le Foll est conseiller municipal et conseiller communautaire dans l’équipe sortante.

Echec pour Victorin Lurel : la liste (PS) soutenue par le ministre des Outre Mer sur la commune de Vieux Habitants (Guadeloupe) (le ministre était en dernière position), a été battue dès le 1er tour par la liste UMP.

Angers, Béchu en tête : le sénateur et président du conseil général (UMP) arrive en tête dans la ville du Sival, une ville socialiste depuis 1977. Avec 35,91 % des voix, il devance la liste du maire (PS) sortant qui obtient 26,77 %. Mais la gauche est divisée et une liste divers gauche a obtenu 16,21% des voix. Le second tour s’annonce donc très ouvert.

Jean-Pierre Bastiat en ballotage défavorable à Dax : la liste UMP, conduite par l’ancien international de rugby Jean-Pierre Bastiat, et où figure François Lafitte, président de la Gefel, arrive en deuxième position à Dax avec 38,87 % des voix. Elle est devancée par la liste du maire sortant (PS) qui obtient 44,57 %.

Second tour difficile pour Roland Garrigues à Montauban : bien connu dans le milieu des fruits et légumes, Roland Garrigues, président du Groupement européen d’intérêt économique Fruitnet tente de reprendre le fauteuil de maire de Montauban perdu en 2001. Mais le maire sortant (UMP) Brigitte Bareges fait mieux que résister et obtient 45,18 %, soir près de 20 points de plus que Roland Garrigues (27,79 %).

Bernard Reynes victorieux à Chateaurenard : le député-maire (UMP) de Châteaurenard est réélu au 1er tour avec 51 % des voix. Nicette Aubert, ancienne présidente de la commission agricole de la Région Paca, a obtenu 12,20 % et pourra siéger au conseil municipal. Notons enfin que Rémy Roux, ancien co-président des Belles salades de Provence, était en 13ème position sur la liste FN, liste qui a obtenue 21,92 % des voix.

Angélique Delahaye élue à Saint Martin le Beau : la liste (UMP) conduite par Angélique Delahaye remporte les élections municipales à Saint Martin le Beau (Indre-et-Loire) avec 51,43 % des suffrages. Ancienne présidente de Légumes de France, Angélique Delahaye est présidente d’Aprifel et de Solaal. Elle est aussi conseillère régionale de la Région Centre.