Européennes : le PPE investit Juncker

Mauvaise nouvelle pour Michel, Barnier, pour l’UMP et pour la France. C’est le Luxembourgeois Jean-Claude Juncker qui sera le candidat du centre droit à la présidence de la Commission européenne. Il a été investit, contre Michel Barnier, par le congrès du Parti populaire européen (PPE) qui se tenait la semaine dernière à Berlin. Il se retrouvera face à l’Allemand Martin Schulz, actuellement président du Parlement européen, désigné candidat des socialistes européens il y a quelques jours à Rome. Ces « investitures » n’engagent pour autant pas les chefs d’Etats et de gouvernements qui auront le dernier mot pour désigner le futur président de la Commission européenne.

 

Embargo russe sur le porc européen

 

« Fin janvier, suite à la découverte de quelques cas de peste porcine africaine (PPA) sur des sangliers en Lituanie puis en Pologne, la Russie a fermé ses frontières aux produits porcins européens » indique la Fédération nationale porcine dans un communiqué daté du 3 mars. « Depuis le début de l’embargo, les négociations entre la Commission européenne et les autorités russes pour aboutir à des mesures de régionalisation s’enlisent, poursuit le communiqué. Or, nous considérons qu’il est urgent de lever le blocage pour les pays comme la France, situés très loin de la zone où ont été découverts les sangliers ».
« En l’absence d’accord entre la Commission européenne et la Russie, nous attendons plus que jamais des discussions bilatérales pour sortir de cette impasse » poursuit la FNP. Hélas, il n’est pas certain que ce soit le meilleur moment pour négocier avec la Russie…