Les enseignes de la grande distribution continuent de s’affronter à coup de promotions sur les fruits et légumes. Légumes de France et la FNPF dénoncent une « guerre des prix exacerbée ».

La semaine dernière, Dia annonçait sur les radios une opération « chaque jour un fruit ou un légumes à moins de 1 euro » (ex. pour la période du 8 au 12 avril un concombre – origine Espagne – à 50 cts la pièce). Nous avons également repéré chez Carrefour Market une « foire à la banane » où la banane bio était au même prix que la banane conventionnelle, soit 1,50 euros le kilo. Quant à Auchan, qui a ouvert le feu début mars en proposant une fraise d’Espagne à 0,79 euro les 500 g.), l’enseigne propose aujourd’hui une fraise française (ciflorette) à 2,99 E la barquette de 250 g. ! Comment le consommateur peut s’y retrouver ? En moins d’un mois, dans la même enseigne, le prix de la fraise (certes pas la même origine, ni la même variété) est passé de 1,58 euro à 11,96 euros le kilo ! Après ces promotions agressives sur la fraise d’Espagne (cf. notre Blog du 16 mars), les enseignes continuent donc cette stratégie de prix bas. Ce que dénonce vigoureusement Légumes de France et la FNPF dans un communiqué commun : « Les légumes et les fruits sont le champ de bataille de cette guerre sans pitié. Les munitions : des produits importés à vils prix. Les “dégâts collatéraux” : les producteurs de fruits ou de légumes en France, et leurs salariés, mais aussi les consommateurs trompés et déçus ! » « Distributeurs, les producteurs de fruits et de légumes refusent de servir de chair à canon pour votre guerre ! Tous les coups ne sont pas permis ! Il est de votre responsabilité de ne pas avoir recours au dumping social avec des produits importés » poursuit le communiqué.