Un nouveau directeur pour le salon de l’Agriculture

Jacques Goudeau est le nouveau directeur du salon de l’Agriculture. Il succède à Juanna Moreno. Jacques Goudeau a commencé sa carrière chez Bel où il a été directeur développement et innovation international. Par la suite, il a été notamment directeur adjoint d’un hypermarché (Carrefour) ; directeur marketing international à l’AFP ou encore directeur stratégie, marketing et communication chez Geoxia.

Sénatoriales : le point sur les élus « agricoles »

Les Grands électeurs ont rendu leur verdict. Le Sénat est repassé à droite. Parmi les nouveaux élus, on relève le nom de Daniel Gremillet (UMP), président de la Chambre d’Agriculture des Vosges, vice-président de l’APCA et conseiller régional de Lorraine. Ont été réélus : Philippe Adnot (non-inscrit/Aube ; agriculteur) ; François Patriat (PS/Côte d’Or ; ancien ministre de l’Agriculture) ; Didier Guillaume (PS/Drôme ; rapporteur de la loi d’avenir) ; Gérard César (UMP/Gironde) ; Michel Raison (UMP/Doubs). Parmi les battus, on peut citer Thierry Repentin (PS/Savoie ; ancien ministre délégué aux Affaires européennes) ; Anne-Marie Escoffier (RDSE/Aveyron ; ancienne ministre de la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, chargée de la Décentralisation) et Jean-Michel Baylet (RDSE/Tarn-et-Garonne – ). Notons enfin que Marcel Deneux (UDI/Somme) ne se représentait pas.

Nouveau report pour le péage de transit

Alain Vidalies, secrétaire d’Etat au Transport, a annoncé vendredi 26 septembre, le report à la fin du printemps de l’expérimentation du péage de transit, le successeur de l’écotaxe. Il a fait cette annonce alors qu’il recevait plusieurs organisations professionnelles : Coop de France, l’Ania, l’Otre et la CGI. Ces dernières réclament une remise à plat du dispositif qui « devra tenir compte des impératifs suivants : être simple, équitable et permettre un véritable ciblage du trafic international de transit ».

Beulin demande un rendez-vous à Valls

Après les évènements de Morlaix, dans la nuit du 19 au 20 septembre, et à la veille d’une réunion, le 25 septembre, de 300 responsables de la FNSEA, Xavier Beulin a écrit à Manuel Valls. Dans ce courrier, il demande un rendez-vous au Premier ministre : « Dans cette situation d’urgence et d’instabilité, je sollicite un rendez-vous afin de vous présenter nos priorités pour affronter cette crise économique, sociale et morale des campagnes françaises » écrit le président de la FNSEA.

Les Flamands au Sial

L’Office flamand d’agro-marketing (Vlam) sera présent au prochain Sial  (du 19 au 23 octobre prochains à Paris Nord Villepinte). Trois filières exposeront : la viande fraîche (hall 6), la volaille (hall 6) et les produits laitiers (hall 7). « Suite à l’embargo russe sur de nombreux produits européens, l’ensemble des cartes du commerce international sont à redistribuer. Plus que jamais, le Sial est une vitrine incontournable pour les professionnels de l’industrie agro-alimentaire » indique le Vlam dans un communiqué.

Bilan positif pour la communication de la banane européenne

Pendant trois ans (de 2011 à 2014), la banane européenne (Guadeloupe, Martinique, Canaries et Açores) a bénéficié du premier programme d’information transnational des régions ultrapériphériques (Rup), une campagne de communication soutenue par l’Union européenne et les trois pays concernés (France, Espagne et Portugal). Cette campagne s’est déroulé dans 5 pays, a traversé 72 villes et a touché des millions de consommateurs européens. Elle a permis de fédérer les 12 000 producteurs européens de bananes derrière un seul slogan “The original european taste”. Le consommateur a ainsi pu découvrir la qualité de cette production et sa responsabilité sociale et environnementale. Mais il reste beaucoup à faire. « Il est très difficile d’implanter la banane européenne dans les pays d’Europe du Nord et de lutter contre la banane dollar. Mais quant on y parvient, grâce au goût de nos bananes, nous arrivons à fidéliser le consommateur » constate Philippe Ruelle, directeur général de l’UGPBAN. Un deuxième programme d’information Rup sera lancé pour la période 2015-2018.