Agriculture : un budget en baisse de 4,1 % | Lundi 6 octobre 2014

L’agriculture va participer à hauteur de 200 millions d’euros à l’effort national en 2015, soit un recul de 4,1 % par rapport à 2014. Mais pour son ministre, ce budget reste « ambitieux et volontaire ».

La maîtrise des dépenses passe évidemment par la suppression de postes. L’effectif du ministère reculera globalement de 257 emplois. Mais derrière ces chiffres, il y a des évolutions différentes. Deux secteurs connaitront des hausses de personnels : + 185 postes dans l’enseignement agricole, + 60 pour la sécurité sanitaire de l’alimentation. 225 suppressions de postes sont prévues dans les autres secteurs du ministère et 227 pour les opérateurs (ONF, Inao,…). L’ONF perd 20 millions d’euros, une baisse « rendue possible par des perspectives de recettes en hausse » due notamment à la conjoncture favorable sur le marché du bois indique le ministère. De son coté, FranceAgriMer voit ses crédits amputés de 2 millions d’euros. Toutefois, le budget d’intervention de Fam serait « globalement préservé » grâce à la mobilisation de différentes sources de financement (Casdar, programme d’investissement d’avenir – PIA). Cette dotation d’intervention s’élèvera à 95,5 millions d’euros. Pour l’agriculture ultramarine, les baisses de crédits d’intervention sont compensées par une enveloppe de 6 millions d’euros en provenance du PIA. Les Chambres d’agriculture sont mises à contribution à hauteur de 60 millions d’euros : 45 millions prélevés sur le fond de roulement, et 15 millions sous la forme d’une baisse de la taxe additionnelle à la taxe sur le foncier non bâti. La taxe fiscale affectée du CTIFL est également touchée (cf. Nouvelles fraîches). L’agriculture est concernée par les mesures gouvernementales en faveur de la compétitivité : Selon le ministère 729 millions d’euros d’allègements de charges sociales et fiscales supplémentaires viendront s’ajouter au soutien de 662 millions d’euros déjà alloué au travers du CICE. Notons enfin que le budget de l’Agence bio est en hausse de 17 %.

Categorie: Le dossier de la semaine