jeudi 20 septembre 2018

Visiteurs : 278 051   

Pac : ça coince toujours pour le budget 2015

Le Conseil des ministres agriculture et pêche s’est tenu le 10 novembre à Bruxelles. 21 pays se sont prononcés en faveur du maintien de la réserve de crise.

La lettre rectificative de la Commission au projet de budget général 2015 de l’UE était au programme du dernier Conseil des ministres agriculture et pêche. Cette lettre rectificative prévoit notamment de réduire les crédits d’engagement de 448,5 millions d’euros. En outre, 344,3 millions d’euros sur les 433 millions d’euros qui constituent
la réserve pour les crises dans le secteur agricole sont utilisés pour financer des mesures d’urgence pour soutenir les marchés à la suite de l’embargo russe. 21 pays*, dont la France, ont signé une déclaration commune sur les conséquences économiques de l’embargo russe et sur la nécessité de préserver la réserve de crise agricole. Ils « s’opposent à la réduction des crédits de la PAC proposée par la Commission et qui rendrait nécessaire l’utilisation de la réserve de crise » indique le communiqué de presse du ministère français de l’Agriculture. Les ministres signataires demandent que les mesures prises pour stabiliser les marchés des fruits et légumes et du lait doivent être financées par les marges existant au sein du budget, comme la Commission s’y était engagée lors de l’annonce de ces mesures. Ils veulent que la réserve de crise agricole soit préservée « afin de maintenir notre capacité de réaction pendant l’année 2015 en cas d’approfondissement des difficultés rencontrées par les filières ou de nouvelle crise ». Le président du Conseil, l’Italien Maurizio Martina a indiqué qu’il allait écrire au président du Conseil Ecofin : « Pour la grande majorité des États membres, la proposition de la Commission ne correspond pas aux besoins du secteur agricole, qui est déjà soumis à des fortes pressions en raison de l’embargo russe. (.) j’adresserai
 au président du Conseil Ecofin une lettre exposant la position des ministres de l’agriculture dans le contexte de la conciliation en cours avec le Parlement européen » a-t-il déclaré.

 

* Liste des pays signataires : France, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Espagne, Estonie, Finlande, Grèce, Hongrie, Irlande, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie et Slovénie.