Le Foll au Sival : « Donnez-moi la liste » | Lundi 19 janvier 2015

Stéphane Le Foll a placé sa visite éclair au Sival (il est venu le 15 janvier) sous le signe des solutions alternatives aux traitements des plantes et des sols. Cette visite a aussi été l’occasion d’un dialogue, difficile, avec les représentants des producteurs.

 « Ca fait deux ans et demi que je suis ministre et que j’entend parler de cette liste. Mais je ne l’ai pas. Donnez-moi cette liste » s’emporte le ministre sur le stand d’un producteur de plants maraîchers. « Vous l’avez la liste » lui répond Christiane Lambert, 1ère vice-présidente de la FNSEA qui l’accompagne. Stéphane Le Foll était interpellé sur le problème de certaines molécules interdites en France et autorisées dans d’autres pays de l’Union européenne. En accueillant le ministre de l’Agriculture sur son stand, en compagnie de Luc Barbier (président de la FNPF) et de Christiane Lambert, Jacques Rouchaussé, président de Légumes de France affirmera avoir remise cette fameuse liste à Julien Turenne, sous-directeur à la DGPATT. Ainsi, le ton de la visite était donné d’emblée : mise en avant du bio-contrôle et dialogue, tendu, mais franc avec les professionnels. Pendant la rencontre avec le ministre, Jacques Rouchaussé est revenu sur les problèmes de trésorerie des entreprises. « Donnez-nous les moyens de pouvoir continuer » s’exclame-t-il. Le ministre a rappelé les mesures déjà prises (TODE, CICE, pacte de responsabilité) qui se traduisent par une baisse de 550 millions d’euros pour les filières du végétal spécialisé. Insuffisant pour les producteurs. Luc Barbier propose une autre mesure « qui ne coute pas au budget de l’Etat » : une année blanche sur les prêts bancaires. Cela devrait permettre de « recréer de la trésorerie au niveau des exploitations ». Stéphane le Foll s’est engagé à réunir rapidement les quatre banques concernées (Crédit agricole, Crédit Mutuel, Banque populaire, CIC). Le ministre et les professionnels ont également évoqué le compte pénibilité : « nous sommes là pour trouver des solutions applicables » a précisé Stéphane Le Foll en évoquant le groupe de travail créé par le Premier ministre. A la fin de sa visite, le ministre a évoqué les Etats généraux des fruits et légumes qui devraient se tenir à l’automne prochain et qui ont pour but de décliner le projet stratégique de la filière présenté l’an dernier par France Agri Mer.

Categorie: Le dossier de la semaine