mardi 20 novembre 2018

Visiteurs : 292 402   

Nouvelles fraîches

Réforme territoriale : la position des Chambres d’agriculture

A l’occasion de la session nationale de l’APCA qui se tenait le 19 mars, les présidents des Chambres d’agriculture ont adopté à l’unanimité une motion sur le devenir des Chambres régionales. Par cette motion, ils proposent qu’à partir du 1er janvier 2016, ces futures Chambres puissent prendre la dénomination provisoire retenue pour les régions, que les instances (session, bureau, président) soient installées, les personnels transférés, et les biens regroupés. Un décret, ou peut-être une loi, sera nécessaire pour acter ces évolutions. L’APCA souhaite que ce texte soit adopté avant le 1er octobre prochain.

Ouverture de Medfel dans un mois

La 7ème édition de Medfel, le rendez-vous d’affaires des fruits et légumes de la Méditerranée, ouvrira ses portes dans un mois. Nouveauté cette année, le rendez-vous élargit son offre avec MedfelTech, une évolution voulue par les organisateurs afin de proposer une offre plus complète « en adéquation avec d’interdépendance de la production et du commerce des fruits et légumes » soulignent-ils. Par ailleurs, cette année, c’est la pomme qui est le produit à l’honneur. Deux débats seront consacrés à ce fruit, le premier sur l’embargo russe, le second sur les barrières non tarifaires à l’exportation. La conférence d’ouverture aura pour thème « Transitions politiques et économiques en Méditerranée : Quelles perspectives pour le secteur agroalimentaire ? » avec la participation de Leith Ben Becher, président du syndicat agricole tunisien (Synagri) et du président de la FNSEA Xavier Beulin. Notons enfin que la nouvelle halle des producteurs du marché de gros de Perpignan sera inaugurée le 21 avril, avant l’ouverture de Medfel. Medfel se tiendra du 21 au 23 avril au parc des expositions de Perpignan. Rens : medfel.com

Pommes de terre : reprise de la consommation en février

La dynamique d’achats enclenchée en début d’année s’est poursuivie au mois de février indique le CNIPT. Les achats des ménages en volume ont été bien supérieurs aux années précédentes (+5,5 % par rapport à 2014). En revanche, « si les résultats ont été bons en volume, la situation est restée plus compliquée en valeur. Le prix moyen, déjà très bas, a encore reculé, passant sous les 0,70 €/kg » poursuit l’interprofession de la pomme de terre. Cette nouvelle hausse a permis de rattraper le retard pris en automne. En cumul depuis le début de la campagne, les quantités achetées sont désormais stables. Mais les achats en valeur restent nettement en retrait des années précédentes. Les sommes dépensées depuis le début de la campagne sont inférieures de 23 % au niveau de 2013-14, et de 15 % par rapport à la moyenne 4 ans.