vendredi 23 août 2019

Visiteurs : 359 332   

Nouvelles fraîches

CTIFL : les familles du commerce ne nommeront pas d’administrateurs

Les familles du commerce de la filière fruits et légumes (UNCGFL, UNFD, FVD, Aneefel) ont décidé de ne pas proposer de candidats aux postes d’administrateurs du CTIFL. « Face aux incertitudes sur le financement de cet organisme, nos familles professionnelles ne souhaitent pas en l’état actuel proposer de candidats » écrivent les président des quatre familles dans une lettre à Stéphane Le Foll. Les familles de l’aval se disent « disponibles pour participer au financement » de la recherche, même si celle-ci « concerne plus particulièrement l’amont de la filière ». De plus, elles considèrent « qu’il serait illogique que ce financement vienne majoritairement des entreprises » qu’elles représentent. Les quatre familles proposent que le financement du CTIFL soit établi sur une base pérenne et paritaire et « réparti de manière équitable entre l’amont et l’aval de la filière ». Face à cette proposition, les organisations professionnelles du commerce constatent « le flou le plus complet sur les engagements futurs des familles de l’amont et du ministère ».

6 000 visiteurs à Medfel 2015

La 7ème édition de Medfel, le rendez-vous d’affaires des fruits et légumes de la Méditerranée a fermé ses portes le 23 avril sur un succès positif : pour la première fois la barre des 6000 visiteurs a été atteinte. Plus de 5000 rendez-vous d’affaires ont été organisés et la quinzaine de débats programmés a été suivi par un public particulièrement nombreux. Rendez-vous en 2016 (lire aussi ci-dessus).

UE : 130 millions d’euros pour la promotion des produits agricoles

La Commission européenne a approuvé 41 nouveaux programmes destinés à promouvoir les produits agricoles dans l’Union et sur les marchés des pays tiers. Cette opération est dotée d’un montant de 130 millions d’euros sur 3 ans, dont la moitié (65 millions d’euros) provient du budget de l’UE. « Ce montant comprend
30 millions d’euros de fonds de l’UE supplémentaires mis à disposition par la Commission à la suite de l’embargo décrété en août dernier par la Russie sur les importations de produits alimentaires en provenance de l’Union » indique la Commission. La France est engagée dans 5 programmes pour un montant total de 22,5 millions d’euros. Trois secteurs sont concernés : les fruits et légumes (Interfel, 4,338 millions pour un programme avec l’organisation italienne Assomela qui dispose d’un budget de 1,281 ME) ; le lin (confédération européenne du lin et du chanvre – 3,193 ME) ; et les produits laitiers ( le Cniel qui a trois programmes retenus pour un montant total de 15 ME).

Sondage : les agriculteurs « enclins » à voter Le Pen

Selon un sondage BVA, 36 % des agriculteurs se disent « enclins » à voter Marine Le Pen en 2017. Pour l’ensemble des Français, le score de la présidente du Front national serait de 24 %. Dans le détail, le sondage précise que 19 % des agriculteurs déclarent qu’ils pourraient « oui certainement » voter FN et 17 % répondent « oui probablement ». 64 % émettent un avis contraire : « non certainement pas » pour 41 % et « probablement pas » pour 23 % des agriculteurs. Pour l’ensemble des Français, 15 % se disent « oui certainement » prêts à voter FN et 9 % oui, « probablement ». Notons que la différence entre le total des « oui certainement » n’est que de deux points, la différence se faisant donc dans les « probablement ».