L’embargo russe pourrait être prolongé | Lundi 22 juin 2015

Les ambassadeurs des 28 ont décidé « par consensus » le prolongement des sanctions contre la Russie. Moscou a immédiatement réagit en indiquant que la Russie répondra par la reconduction de l’embargo.

Pour les Français et les Européens présents la semaine dernière au Forum économique de Saint Petersbourg (le Davos russe), cela a été la douche froide. Mercredi, les ambassadeurs des 28 États membres de l’Union européenne ont approuvé par « consensus » le prolongement, jusqu’au 31 janvier 2016, des sanctions économiques prises contre la Russie en raison de la crise ukrainienne. Immédiatement, Moscou à répondu qu’il prolongera son embargo si les sanctions européennes sont maintenues. Autre décision qui ne va pas arranger les choses entre les capitales européennes et la Russie, le 19 juin, le Conseil européen a prorogé, jusqu’au 23 juin 2016, les mesures restrictives de l’UE en réponse à l’annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol. Les sanctions comprennent des interdictions sur les importations de produits originaires de la Crimée ou Sébastopol dans l’UE; les investissements en Crimée ou à Sébastopol, … Le Conseil rappelle que « l’UE continue de condamner l’annexion illégale de la Crimée et de Sébastopol par la Fédération de Russie et reste engagée à mettre pleinement en œuvre sa politique de non-reconnaissance ». La décision des ambassadeurs sur les sanctions, doit être formellement adoptée par les ministres des Affaires étrangères ce lundi.

Dernière minute : dans un communiqué publié lundi matin, le Conseil de l’UE indique : « le 22 Juin 2015, le Conseil a prorogé les sanctions économiques de l’UE, qui ont été introduites en réponse au rôle déstabilisateur de la Russie dans l’Est de l’Ukraine, jusqu’au 31 Janvier ici 2016″.

Categorie: Le dossier de la semaine