Nouvelles fraîches | Lundi 12 octobre 2015

436 projets de communes nouvelles

L’Association des maires de France (AMF) vient de recenser 436 projets de communes nouvelles, dont 54 avaient déjà fait l’objet d’une délibération de la nouvelle structure. Ces 54 communes nouvelles, qui seront crées le 1er janvier 2016, regrouperont 242 communes. « D’autres créations devraient aboutir d’ici la fin de l’année » annonce l’AMF.

Sanctions contre la Russie : premières fissures chez les Européens

C’est par une très courte majorité, 52 votes contre 47, que le Parlement bulgare a rejeté le 7 octobre une motion visant à « reconsidérer » le soutien bulgare aux sanctions européenne. La motion, déposée par le Parti socialiste bulgare (BSP) était soutenue par deux partis nationalistes, Ataka et le Front patriotique, ainsi que ABV, un parti de centre-gauche. Si cette motion avait été adoptée, cela aurait été un premier revers pour la position de l’UE contre la Russie. Les sanctions ont été prises après la crise ukrainienne. Moscou a riposté par l’embargo sur des produits agricoles.

Assises des fruits et légumes : un logo pour « les pommes de terre de France »

Ce n’est pas un, mais deux logos qui seront dévoilés le 20 octobre prochain dans le cadre des Assises des fruits et légumes. En effet, a coté du logo « fruits et légumes de France » (cf. notre Blog du 5 octobre), l’interprofession de la pomme de terre (CNIPT) a décidé de lancer le logo « pommes de terre de France ». Ce logo ne pourra être utilisé que sur les produits frais.

Régions : la nouvelle carte territoriale passe aussi par Bruxelles

La carte des représentations régionales à Bruxelles est elle aussi en train de bouger. Ainsi, les bureaux de la région Haute-Normandie viennent de rejoindre ceux de la région Basse-Normandie. Plus tôt dans l’été, le Bureau Alsace Europe s’est installé dans ses nouveaux locaux, un bâtiment qui va également accueillir la délégation Lorraine-Champagne Ardenne.

La professionnalisation au menu du congrès de l’UNFD

Le 56ème congrès de l’UNFD s’est tenu le 5 octobre dernier à Deauville. A cette occasion, Jean-Jacques Bolzan adjoint au commerce à la mairie de Toulouse a annoncé qu’à partir du 1er novembre une formation obligatoire sera inscrite dans le règlement des marchés de la ville pour les nouveaux primeurs ‘installants’.  « Le commerce de détail en fruits et légumes n’est pas un petit boulot : c’est un métier à part entière qui requiert un véritable savoir-faire » a-t-il déclaré. Présidente de l’UNFD a ajouté que l’offre produit devait s’adapter à la demande des consommateurs : « On ne peut plus vendre des fruits et légumes comme cela se faisait il y a 10 ou 20 ans. La demande du consommateur doit guider l’offre du producteur et non l’inverse ». Elle a également évoqué la vente directe : « il est certes tendance d’acheter les fruits et légumes directement auprès des producteurs installés sur les marchés ou dans des magasins dédiés. Encore faut-il que ces produits émanent réellement de leur production ! ». Venu conclure les travaux, Martine Pinville, secrétaire d’Etat au Commerce, a entendu ces messages. Elle a notamment bien enregistré la demande de création, pour faire progresser la profession, d’un diplôme de l’Education Nationale comme un CAP Primeur ou un Bac Pro commerce option Fruits et Légumes.

Bruno Dupont, réélu président d’Interfel

Seul candidat, Bruno Dupont a été réélu à la présidence d’Interfel pour 3 ans (cf. notre Blog du 5 janvier). Laurent Grandin, vice-président ; Daniel Sauvaitre, secrétaire général et Daniel Corbel, trésorier, ont également été réélu. Interfel a par ailleurs décidé de la création d’une nouvelle commission « recherche et expérimentation ». Roger Laroche, représentant la FCD, a été élu président délégué de cette commission dont le rôle sera de « définir les orientations stratégiques et valider les actions » qui seront proposées par le CTIFL. Enfin, le conseil d’administration de l’interprofession a adopté l’évolution de la cotisation volontaire obligatoire qui doit, à partir du 1er janvier 2016, assurer le financement du CTIFL.

LR souligne « l’incompétence » de Le Foll

Le parti Les Républicains consacrait sa « Permanence quotidienne » du 2 octobre à l’agriculture. Le rendez-vous était animé par les deux secrétaires nationaux à l’agriculture, Angélique Delahaye, député européen et Jean-Pierre Vigier, député de la Haute-Loire. Selon le compte-rendu de cette réunion, diffusé par LR, les deux élus ont mis en avant « l’incompétence » de Stéphane Le Foll. Mais ajoute Stéphane Fautrat, agriculteur dans le Loiret « François Hollande a participé à la perte de compétitivité de l’agriculture française. En juin 2014, lors des négociations avec l’Union européenne sur le traité européen, il a échangé les subventions à l’agriculture française contre l’exception culturelle française. Cela s’est traduit par une baisse des aides européennes à notre agriculture alors que les autres pays ont bénéficié d’une hausse de ces subventions ». Plus classiquement, la sur-interprétation des normes européennes par la France a été dénoncée. « Toutes ces distorsions liées à l’application des normes européennes se traduisent par une perte de compétitivité et sont préjudiciables à notre économie» a reconnu Angélique Delahaye.

Pommes de terre : le NEPG confirme sa prévision de production en Europe

Le NEPG (Groupe des producteurs de pommes de terre du Nord-ouest européen) estime la production totale de pommes de terre de consommation à environ 24,8 millions de tonnes (+ 300 000 tonnes par rapport à l’estimation du 1er septembre). La récolte européenne serait donc inférieure de 13% à celle de l’an passé et de 1,6% moindre que la moyenne pluriannuelle. « La récolte progresse rapidement pour le moment grâce aux bonnes conditions climatiques, mais elle est quelque peu décalée et retardée par rapport aux dernières années, alors qu’au 2 octobre il restait encore environ 40% des arrachages à réaliser » constate le NEPG.
Dans le grand nord de la France, environ deux tiers des surfaces sont récoltées.

Conseil agricole européen les 22 et 23 octobre

Le prochain Conseil Agriculture et Pêche de l’Union européenne se tiendra les 22 et 23 octobre prochains à Luxembourg. Il abordera notamment les ponts suivants : débat sur l’agriculture et le climat dans la perspective de la Cop 21, examen d’une proposition de règlement sur les contrôles de la chaîne alimentaire.

 

 

Categorie: Nouvelles fraîches