Nouvelles fraîches | Lundi 18 janvier 2016

Interfel/CTIFL : Louis Orenga prendra la direction générale des deux structures en mai

« Je proposerais au conseil d’administration du 11 avril la nomination de Louis Orenga comme directeur général du CTIFL, a déclaré Jacques Rouchaussé, président du CTIFL, le 12 janvier au Sival (lire aussi le dossier de la semaine). Nous allons également recruter un directeur délégué chargé de la stratégie, Louis Orenga, (qui conservera la direction générale d’Interfel, NDLR), coordonnera le volet financier ». Cette nomination devrait être effective le 1er mai, Alain Vernède, actuel directeur du centre technique, faisant valoir ses droits à la retraite.

Région ALPC : il manque 8 millions d’euros au fonds d’allègement des charges

9 106 dossiers de demande au Fond d’allègement des charges (Fac) ont été déposés en Aquitaine, Limousin, Poitou-Charentes constate la Chambre régionale d’agriculture.
6 293 dossiers sont éligibles (6 % en porcs, 72 % en bovins viande, 21 % en bovins lait) et nécessitent un accompagnement de 22 millions d’€. Or le budget du Fac pour cette région s’établit à 14 millions d’€. Il manque donc 8 millions. « A ce jour, il n’y a aucun retour de l’administration par rapport aux budgets supplémentaires demandés » regrette le bureau de la Chambre régionale.

Reprise de Jean L’Hourre par Agrial

Agrial et la société Jean L’Hourre (expéditeur breton de légumes frais) annoncent la signature d’un accord d’exclusivité portant sur le projet d’acquisition de la société Jean L’Hourre par Agrial, via Priméale, sa filiale légumes frais 1ère gamme. Le protocole d’accord devrait être finalisé avant la fin mars.

UE : les priorités agricoles de la présidence néerlandaise

Le gouvernement des Pays-Bas vient de rendre public son programme pour son semestre de présidence du Conseil de l’Union européenne. En matière agricole, la présidence organisera un « échange de vues » sur l’application de la Pac dans la perspective de l’après 2020. Elle souhaite « pousser la Commission européenne à prendre des mesures en vue d’une simplification à court terme de la PAC, afin de réduire la charge administrative inutile qui pèse sur les exploitants ». Parmi les autres sujets retenus, celui du « décalage entre le droit d’obtention végétale et le droit des brevets qui fait obstacle au libre accès aux ressources génétiques, capital pour l’amélioration des plantes ».

Loup : augmentation des attaques mortelles en 2015

En 2015, 8 935 brebis ont subi des attaques mortelles dans 26 départements, soit 171 victimes supplémentaires par rapport à 2014 indique un communiqué de presse des JA qui s’appui sur les chiffres de la Dreal de Rhône-Alpes. « Malgré les nombreux moyens de protection mis en place par les éleveurs et les avancées obtenues cette année dans le cadre du plan loup, la pression de prédation ne diminue pas. La détresse des éleveurs est réelle et doit être prise en compte par la société » conclut le communiqué des JA.

Categorie: Nouvelles fraîches