Nouvelles fraîches | Mardi 17 mai 2016

Deux départs à l’Elysée : ça bouge dans les cabinets

A désormais moins d’un an de l’élection présidentielle, les mouvements dans les cabinets du pouvoir sont scrutés à la loupe. La semaine dernière, la présidence de la République a annoncé deux départs. Nommée inspectrice générale de l’administration du développement durable (cf. notre Blog du 7 mai), Marie-Hélène Aubert, conseiller pour les négociations internationales climat et environnement quitte officiellement l’Elysée. Autre départ, celui de Philippe Vinçon, le conseiller agriculture, développement durable et pêche de François Hollande. Celui qui avait succédé à Valérie Metrich-Hecquet en janvier 2014 rejoint le ministère de l’Agriculture pour prendre la tête de la DGER (direction générale de l’enseignement et de la recherche). Notons enfin la polémique, qui est en train de naître, en ce qui concerne l’avenir de Philippe Mauguin, directeur de cabinet de Stéphane le Foll au ministère de l’Agriculture. Il ne cache pas son intérêt pour la présidence de l’Inra, poste à pourvoir en juillet prochain. Mais le titulaire de la fonction, François Houiller, est candidat à sa succession et dispose de puissants soutiens. A commencer par le président de la FNSEA, Xavier Beulin. Ce sujet a même fait l’objet d’une question d’actualité au Sénat. Le Foll s’est défendu mollement, sans cacher son soutien implicite à son dir’ cab’. Un épisode à suivre donc. Tout comme il faudra surveiller la nomination du futur, et certainement dernier, conseiller agricole de l’Elysée. Mais bon, il n’est pas interdit de voir dans tout cela une ambiance de fin de règne…

Très faible taux de syndicalisation chez les salariés agricoles

La Dares (direction des études et statistiques du ministère du Travail) vient de publier sa dernière étude sur la syndicalisation en France. En 2013, 11 % des salaries adhèrent а une organisation syndicale. Les salaries de la fonction publique sont deux fois plus syndiqués que ceux du secteur marchand et associatif. Le niveau de syndicalisation est particulièrement élevé dans la fonction publique d’Etat, notamment dans l’éducation, la formation et la recherche. Le taux de syndicalisation dans la fonction publique (20 %) est deux fois plus élevé́ que dans le secteur marchand et associatif où 9 % des salariés adhèrent à un syndicat. Les salariés de l’agriculture font partis des catégories les moins syndiquées : seuls 4,8 % adhèrent à une organisation syndicale. Ils ne sont suivis que par les secteurs de l’hôtellerie-restauration et de la construction (4,1%). Notons par ailleurs que le taux de syndicalisation en France est l’un des plus faibles de l’Union européenne. Notre pays est en troisième position des pays les moins syndiqués derrière la Lituanie et l’Estonie.

En 2005, l’Afrique subsaharienne devrait dépasser l’Afrique du Nord pour les importations de blé

Les importations subsahariennes de blé devraient enregistrer une croissance variant entre 40 et 50% sur les dix prochaines années et atteindre les 33 millions de tonnes, contre une croissance de 16% en Afrique du nord (29 millions de tonnes). L’Afrique, qui consomme 27% du blé négocié sur la planète, voit sa demande progresser à un taux de 3,8% par an. L’Algérie et l’Egypte restent les plus gros importateurs mondiaux de blé (18 millions de tonnes pour ces deux pays).

Abattoirs : la commission d’enquête sur le terrain

La commission d’enquête sur les conditions d’abattage des animaux de boucherie dans les abattoirs français, a effectué le 9 mai son premier déplacement, inopiné, dans un abattoir. Quatre députés se sont rendus à l’abattoir de Feignies, près de Maubeuge (Nord). « Cet abattoir, spécialisé dans le bovin, avait été choisi car correspondant à un type d’établissement de taille industrielle, de construction récente et en gestion privée, type que la commission souhaitait expertiser » précise un communiqué de l’Assemblée nationale. Sur le site visité, les parlementaires ont pu constater que « les règles en matière de bien­être animal étaient respectées ». La commission précise qu’elle « procédera à d’autres visites inopinées dans les semaines à venir dans des établissements de types différents afin d’avoir la vision la plus complète possible des réalités de terrain ».

Commerce extérieur : replis des échanges au 1er trimestre

Au premier trimestre 2015, les échanges commerciaux se replient (-1,1 % à l’exportation et -1,0 % à l’importation) apprend-on auprès du service statistiques des douanes. Les exportations reculent dans un contexte de ralentissement de l’activité́ mondiale. La plupart des produits sont touchés, en particulier les traditionnels points forts de la France, comme l’aéronautique, la pharmacie et l’agroalimentaire. Les ventes de produits agroalimentaires s’effritent (-0,4 %, après -0,9 %), malgré́ la bonne tenue des exportations de boissons vers les Etats-Unis. A l’inverse, celles de produits agricoles s’améliorent nettement (+4,0 %, après -8,8 %), surtout les céréales destinées au Maghreb et aux pays européens voisins.

Troisième comité interministériel aux ruralités en Ardèche

Le troisième comité interministériel aux ruralités du quinquennat se déroulera ce vendredi 20 mai en Ardèche. A cette occasion, le fonds d’un milliard d’euros en faveur de l’investissement local devrait être reconduit. Sur la téléphonie mobile, le gouvernement devrait rappeler son engagement pour que l’ensemble du territoire soit couvert en 2G à la fin de cette année et en 3G à la mi-2017. Le fonds d’un milliard d’euros en faveur de l’investissement local devrait être reconduit. Le ministre de l’Aménagement du territoire en a fait la demande auprès du Premier ministre. Plusieurs annonces seront faites à l’issue de ce comité, notamment sur le numérique, l’école en milieu rural, la lutte contre l’excès de normes (de nouvelles suppressions de normes devraient être actées). Enfin, le projet de loi montagne, qui sera le dernier chantier du quinquennat en matière de ruralité, sera débattu au Parlement à l’automne, avec comme objectif de le faire adopter avant la fin de l’année (la procédure d’urgence pourrait être retenue pour ce débat parlementaire).

Fin du conflit à La Tapy

Après 15 jours de grève (cf. notre Blog du 2 mai), les salariés de la station d’expérimentation de La Tapy (Vaucluse) ont obtenu la mise en place d’une direction par intérim, mise à disposition par la chambre d’agriculture de Vaucluse, pour gérer les affaires courantes tant que le plan administratif que financier. Cette personne sera l’unique interlocuteur des salariés et seul en charge du management de l’équipe. « Dans l’attente du recrutement d’un directeur opérationnel en titre dans les toutes prochaines semaines, l’arrivée de ce directeur intérimaire permettra un redémarrage rapide de l’activité et la poursuite des échanges engagées avant le début du conflit. Suite à ces avancées, le personnel en grève a donc décidé de reprendre le travail ce jour mais reste vigilant pour les jours et mois à venir » indique le communiqué de la CGT.

Categorie: Nouvelles fraîches