Nouvelles fraîches | Lundi 6 juin 2016

Vu à la télé : les métaux lourds « pour celui qui les mange, c’est 10 fois pire » 

C’est un feuilleton télé (La vallée des mensonges, F3, le 4 juin), comme il y en a des dizaines, diffusé par France3, le service public donc. La jeune fille du pays rentre de Paris, le garde forestier la drague et l’invite à diner. Au menu, salade de tomates du jardin. Extrait du dialogue : « même des bio je n’en ai jamais mangé comme ca » ; « bio, c’est bien pour les gens de la ville » ; « vous, vous aimez les pesticides ?» ; « si c’est pour les remplacer par des métaux lourds… » ; « c’est pas mieux ? » ; « si, c’est mieux pour le sol, mais pour celui qui les mange, c’est 10 fois pire ». France 3, la chaîne qui ose !

Légumes de France décerne le prix du mauvais distributeur

« Les producteurs de Légumes de France, forts des nombreux relevés de prix et d’origine de ces dernières semaines, ont décidé de remettre aux distributeurs nationaux un prix illustrant leurs mauvais comportements, en totale opposition avec leur communication et leur publicités » indique la fédération. Ce prix doit illustrer « le comportement le plus environnementalement irresponsable ». Il est décerné à Leader Price « qui, au cours des semaines 20 et 21, en pleine zone de production, n’a pas hésité à proposer des tomates rondes belges qui avaient ainsi parcouru plus de 900 km avant d’arriver dans l’assiette du consommateur ». « Dans les prochains jours, les producteurs de Légumes de France vont poursuivre leurs relevés de prix et d’origine dans l’ensemble des enseignes ». Ils « ne peuvent accepter des écarts de prix aussi importants par rapport au prix d’achat ainsi qu’autant de références étrangères en rayons en pleine saison française ».

Un nouveau président pour l’Ail rose de Lautrec

Le Syndicat de défense du Label Rouge et de l’IGP Ail rose de Lautrec a tenu son assemblée générale le 27 mai et a fait le bilan de la campagne écoulée. Le volume d’Ail rose de Lautrec commercialisé au cours de la campagne 2015-2016 s’élève à 678 tonnes, contre 624 tonnes et 601 tonnes les deux années précédentes. A l’occasion de cette AG, le syndicat a également procédé à l’élection de son nouveau président. Gaël Bardou succède a Jean-François Tournié, à la tête du Syndicat depuis 25 ans et qui ne souhaitait pas se représenter. Le Syndicat de défense du label rouge et de l’IGP Ail rose de Lautrec rassemble 162 producteurs qui cultivent l’ail du 386 hectares.

Législative partielle : Olivier de Seyssel en troisième position dans l’Ain

Agriculteur, président de la MSA Ain-Rhône et élu à la chambre d’Agriculture, Olivier de Seyssel était candidat UDI à l’élection législative partielle de la troisième circonscription de l’Ain dont le premier tour a eu lieu le 5 juin (cf. notre Blog du 17 mai). Il arrive en troisième position avec 15,6 % des voix, devant le candidat PS (13,2 %) et EELV (10,6%). Le second tour opposera, le 12 juin, Stéphanie Pernod Beaudon (LR, 28,3 %) et Gaëtan Noblet (FN, 16,7 %).

Sarthe : la suppléante de Stéphane Le Foll en difficulté dans une départementale partielle

Conseiller départemental (PS) de la Sarthe et député de ce département, Sylvie Tolmont est la suppléante de Stéphane le Foll à l’Assemblée nationale. Son élection au conseil départemental ayant été annulée, elle est candidat à sa succession dans le canton de Le Mans 7. Le premier tour se déroulait ce dimanche 5 juin. Le binôme conduit par Sylvie Tolmont n’arrive qu’en deuxième position avec 26,54 % des voix derrière un binôme Front de gauche – EELV soutenu par le PCF, le parti de gauche, etc… Les autres candidats (LR, FN,…) étant éliminés, le second tour, qui aura lieu le 12 juin, verra donc s’affronter ces deux binômes de gauche avec en toile de fond, le débat sur l’aéroport Notre-Dame-des-Landes.

Baisse des prix agricoles en avril

En avril 2016, les prix des produits agricoles se replient (−0,6 % après +1,9 % en mars) surtout du fait des produits animaux. Sur un an, ils baissent de 2,0 % rapporte l’Insee. Les prix des céréales rebondissent en avril (+1,5 % après −2,0%). Par rapport à avril 2015, le prix de la pomme de terre a plus que doublé (+110 %). La récolte de 2015 est au niveau de sa moyenne de longue période alors que la récolte de 2014 avait été pléthorique. Le prix des légumes frais augmente encore par rapport à l’an passé mais moins vite qu’en mars (+4,2 % après +22,7 %), tiré notamment par le chou-fleur dont le prix a presque triplé. Les températures clémentes à l’automne 2015 avaient hâté la production de ce légume, dont les volumes récoltés sont en retrait en avril. En revanche, le prix des fruits frais se replie sur un an (−3,7 %). Les consommateurs boudent notamment les fraises en raison du temps maussade. En données corrigées des variations saisonnières, les prix des animaux diminuent de nouveau en avril sur un mois (−1,2 %). Le prix des gros bovins recule (−1,4 %) et s’inscrit en baisse modérée sur un an (−2,8 %) du fait d’une demande atone. Le prix du porc se stabilise à un niveau bas, sous la pression de la concurrence européenne. Le prix du lait de vache chute de 10 % sur un an, en raison de la surproduction. Le prix des œufs baisse fortement avec le retour de l’offre américaine sur le marché international.

 

 

 

 

 

 

Categorie: Nouvelles fraîches