Nouvelles fraîches | Lundi 18 juillet 2016

Inra : vers la nomination de Philippe Mauguin

Plus rien ne s’oppose à ce que Philippe Mauguin, le directeur de cabinet de Stéphane le Foll, soit nommé à la présidence de l’Inra en conseil des ministres ce mercredi 20 juillet. Les commissions des affaires économiques de l’Assemblée nationale et du Sénat ont entendu le candidat le 13 juillet. La Commission de l’Assemblée a voté en faveur de cette nomination par 39 voix contre 25 et un bulletin blanc ou nul. Le vote a été beaucoup plus serré au Sénat : 10 pour, 10 contre et un bulletin blanc ou nul. Le vote était secret, mais Joël Labbé, sénateur (EELV – Morbihan) a tenu à faire savoir que « satisfait des explications du candidat », il voterait en faveur de sa nomination. La polémique autour de cette nomination a donné lieu à une dernière passe d’armes à l’Assemblée nationale où le député (LR – Côtes d’Armor) Marc Le Furr a interpellé Stéphane le Foll : « Vouloir imposer une nomination politique à un poste jusqu’à présent dévolu à un chercheur est une faute morale. La communauté scientifique se sent méprisée » a-t-il déclaré. « Pour ce qui est de la République exemplaire, l’exemple est donné. Vous allez devoir maintenant vous-même le respecter », a répondu Stéphane Le Foll. De leurs côtés, les pétitionnaires de l’Inra ont décidé de siffler la fin de la partie : l’« action entreprise au nom d’un ‘Collectif de personnels INRA et des partenaires’ n’a plus lieu de se poursuivre et nous clorons la pétition dès la nomination officielle du futur président, le 20 Juillet 2016 » écrivent les organisateurs de la pétition. « Nous respectons » la décision des Commissions du Parlement « et poursuivrons maintenant avec le futur président notre travail au service le l’Institut et de la recherche publique ». Le président de l’Inra est nommé pour une durée de quatre ans, renouvelable une fois.

Brexit : le Royaume-Uni va perdre sa présidence semestrielle

C’est une des premières conséquences concrètes du Brexit, le Royaume-Uni va perdre la présidence semestrielle du Conseil de l’Union européenne qu’il devait assurer au deuxième semestre 2017. La rotation des présidences tournantes devra être revue cette semaine par les ambassadeurs des pays membres de l’UE. Le calendrier actuel prévoyait des « trios » de présidence jusqu’en 2020. Il s’établissait ainsi : premier semestre 2016 : Pays-Bas ; second semestre 2016 : Slovaquie ; premier semestre 2017 : Malte ; second semestre 2017 : Royaume-Uni ; premier semestre 2018 : Estonie ; second semestre 2018 : Bulgarie ; premier semestre 2019 : Autriche ; second semestre de 2019 : Roumanie ; premier semestre de 2020 : Finlande. Il reste à savoir le pays qui remplacera le Royaume-Uni pour cette présidence tournante.

Législatives 2017 : investiture de Daniel Sauvaitre

Président de l’Association nationale pommes poires (ANPP), mais également maire de Reignac (Charente) et conseiller régional (LR) de Nouvelle Aquitaine, Daniel Sauvaitre a été investit pour être le candidat Les Républicains dans la deuxième circonscription de Charente aux législatives de 2017. Daniel Sauvaitre avait déjà été candidat (UMP) en 2012. Il avait été battu au second tour par la candidate PS Marie-Line Reynaud.

Ferme des 1000 vaches : suspension des sanctions confirmée

Le Conseil d’Etat a confirmé le 13 juillet la suspension des sanctions prises contre « la ferme des 1000 vaches » dans la Somme. En janvier 2016, le tribunal administratif d’Amiens avait prononcé la suspension des arrêtés préfectoraux de mise en demeure et d’astreinte journalière pris pour dépassement de cheptel. Ségolène Royal et des associations environnementales avaient alors saisi le Conseil d’Etat d’un pourvoi en cassation. C’est ce recours qui est rejeté. « Le Conseil d’État a donc rejeté le pourvoi du ministre, peut-on lire dans le communiqué. Les décisions de mise en demeure et d’astreinte restent donc suspendues : elles ne pourront pas être exécutées tant que le tribunal administratif ne se sera pas prononcé au fond sur leur légalité. L’appréciation portée dans le cadre du référé ne préjuge nullement de l’appréciation qui sera portée au fond sur la légalité des mesures ».

Recul des exportations de pommes de terre

En mai 2016, les exportations françaises de pommes de terre de conservation affichent un recul de 19 % par rapport à mai 2015. Toutes les destinations sont en retrait, à l’exception des pays tiers (+65 %). Premier client de la France, l’Espagne est en recul de 23 %. Sur la période août 2015-mai 2016, le retrait n’est toutefois que de 4 % à 1,448 million de tonnes. Et l’Espagne est en hausse (+ 8 %) à 471 053 tonnes. Enfin, sur le mois de mai, les prix à l’export sont en forte hausse (+ 72 %).

Une louve abattue en Savoie et une nouvelle attaque dans les Hautes-Alpes

Une louve a été abattue le 12 juillet sur la commune de Saint-Colomban-des-Villards, en Maurienne, a indiqué mercredi la préfecture de Savoie. Cette opération s’inscrit dans le cadre de l’arrêté du 7 juillet autorisant le prélèvement de 36 loups sur la campagne 2016-2017 (cf. notre Blog du 11 juillet). Le 13 juillet, la FNSEA annonçait qu’une attaque de loup avait provoqué la mort de 60 brebis dans les Hautes-Alpes. Selon le syndicat agricole, il y aurait eu 2473 attaques de loups en France
 en 2015 et 686 sur les six premiers mois de 2016. La FNSEA demande davantage de tirs. « Le loup ne peut continuer à sévir impunément. Sa présence dans les zones d’élevage n’est plus acceptable » conclut-elle.

 

 

 

Categorie: Nouvelles fraîches