Nouvelles fraîches | Lundi 17 octobre 2016

La Guadeloupe veut augmenter son quota de bananes

A l’occasion des questions d’actualité, Ary Chalus, député (groupe RRDP) de Guadeloupe a interrogé Stéphane Le Foll sur la production de bananes en Guadeloupe. Il a particulièrement évoqué le projet d’augmenter de 23 000 tonnes la production de pour atteindre les 100 000 tonnes « ce qui permettrait de créer 500 emplois directs permanents à temps plein, destinés en priorité aux jeunes sans qualification, et 350 emplois indirects ». « La filière banane (.) est devenue un exemple en matière de production durable, a rappelé le député. Ce projet, nous y croyons : la collectivité régionale est prête, le préfet de région a fait part de sa très bonne appréciation et Jean-Claude Juncker, rencontré le 29 avril, y est favorable. Pour le concrétiser, nous avons besoin de l’aide de l’État » a-t-il conclut. Il estime à 4 millions d’euros l’engagement nécessaire de l’Etat. « Je suis d’accord pour que nous engagions sur le sujet une discussion de fond » a répondu laconiquement le ministre de l’Agriculture, après avoir rappelé qu’il fallait trouver une solution permettant de développer le quota de la Guadeloupe sans toucher au quota de la Martinique.

L’Europe au programme du prochain congrès de la FNSEA

Le rapport d’orientation du congrès 2017 de la FNSEA, qui se tiendra en mars à Brest, (et qui sera électif) sera consacré à l’Europe. C’est Xavier Beulin lui-même qui en sera le rapporteur. Il sera assisté de 3 co-rapporteurs : Henri Brichart, Arnold Puech d’Allissac et Jérôme Volle. Un groupe de travail a également été constitué et a tenu sa première réunion le 13 octobre.

Protection des noms de lieux : première victoire pour Laguiole

La Cour de cassation a partiellement cassé une décision favorable à un entrepreneur propriétaire des marques « Laguiole ». Ce dernier avait déposé, en 1993, la marque Laguiole pour des couteaux, du linge de maison, des vêtements, des briquets et même des barbecues. La commune de Laguiole avait saisi le tribunal de grande instance (TGI) de Paris en mai 2010, dénonçant une instrumentalisation du nom Laguiole et une atteinte à son image et sa renommée. La Cour de cassation vient donc de casser un arrêt de la cour d’appel de Paris d’avril 2014 au motif qu’il existait un risque « d’induire en erreur le consommateur moyen en lui faisant croire que ces produits étaient originaires de ladite commune».

Hausse des exportations de pommes de terre

Les exportations françaises de pommes de terre sont en hausse en août 2016 : + 22 % à 62 644 tonnes. L’Espagne est la première destination (24 970 tonnes), devant la Belgique (21 658 tonnes) et l’Italie (4 416 tonnes). « L’Espagne a en effet démarré la campagne avec des prix à la production fortement élevés (près de 450 € départ exploitation pour la variété Agata), obligeant les acheteurs à privilégier les produits d’importation, principalement en provenance de France » constate le CNIPT. En valeur, les exportations s’élèvent à 15, 778 millions d’euros (+ 28 %). Les importations sont stables à 49 864 tonnes (-0,16 %). En valeur, elles s’établissent à 7,545 millions d’euros (+ 9 %).

Normandie : 60 millions d’euros pour l’agriculture

Hervé Morin, président (NC) de la région Normandie a présenté le 14 octobre la « nouvelle politique agricole régionale ». Cette politique s’articule autour de 8 enjeux : installation, développement des entreprises, valorisation des produits agricoles normands, nouvelles pratiques agricoles, … Elle bénéficie d’un budget en hausse de 30 % à 60 millions d’euros, dont 40 du Feader et 20 de la région. Hervé Morin a par ailleurs annoncé que « la Normandie sera présente sur un pavillon unique de 600 m2 au prochain Salon de l’agriculture ». Le budget de la participation de la Normandie au Sia sera de 600 000 euros. A cette occasion, la région annoncera la disparition de la marque Gourmandise au profit de la marque Normandie.

Categorie: Nouvelles fraîches