Nouvelles fraîches | Lundi 24 octobre 2016

Pommes de terre transformées : une campagne « difficile et éprouvante »

Les producteurs et les industriels de la transformation de la pomme de terre doivent faire face aujourd’hui à une « campagne difficile et éprouvante » indique le GIPT. L’interprofession constate actuellement « un manque de disponibilité́ en pommes de terre et des problèmes qualitatifs qui perturberont la transformation industrielle alimentaire ». Ainsi, les rendements en pommes de terre destinées à la transformation industrielle de 2016 sont inferieurs de 15% à la moyenne des années précédentes, ce qui se traduira notamment par une insuffisance de disponibilités pour la transformation alimentaire et la féculerie. La production connaît également des problèmes qualitatifs pour la transformation alimentaire ce qui s’ajoutera à la baisse des rendements.

Terraneo récompensée au Sial

La coopérative Teraneo s’est vue remettre, dans le cadre de Sud’Innov, concours de l’innovation des entreprises agroalimentaires de région Occitanie deux trophées sur le Sial Paris, par Jean Louis Cazaubon vice-président de la Région. Le premier, reçu dans la catégorie « réalisation », est venu récompenser la boîte fraîcheur « Douce de Garrigue », concept de revalorisation de la pomme de terre primeur des Pyrénées-Orientales à travers la création d’une marque et d’un emballage protecteur et différenciant, habillé d’un design unique, très visible en rayon et riche en informations pour le consommateur. Autre projet récompensé, le portage de foncier a remporté le premier prix dans la catégorie « organisation ». Ce projet, monté en partenariat avec la Safer Languedoc-Roussillon et avec l’appui de Coop de France LR sur le montage juridique, permet de mobiliser une part des ressources de la coopérative pour aider les adhérents à acquérir des terres afin de développer leurs exploitations et rassembler leurs parcelles pour accroître leurs surfaces moyennes et améliorer la compétitivité de leurs exploitations.

Les Régions auront un rôle renforcés dans l’aménagement du territoire

Le Conseil des ministres du 19 octobre a adopté un projet de loi sur le schéma régional d’aménagement du territoire. Ce texte clarifie le rôle des collectivités territoriales, en octroyant à la région un rôle majeur en matière d’aménagement du territoire ; et propose une meilleure coordination des politiques publiques régionales d’aménagement du territoire.

Rapprochement entre l’Adepale et le CTCPA

L’Adepale (Association des entreprises de produits alimentaires Eélaborés) et le CTCPA (Centre Technique de la Conservation des Produits Agricoles) annoncent la création d’une direction commune. Ce rapprochement inédit manifeste la volonté des deux organisations professionnelles de gagner en efficacité et en réactivité au bénéfice des entreprises et des métiers concernés » nindiquent les deux structures. Chacune conservera sa mission originelle : syndicale pour l’Adepale et technique pour le CTCPA. C’est Christian Divin, directeur général du CTCPA, qui assure la direction générale des deux entités à partir du 20 octobre 2016. Il remplace Vincent Truelle, directeur général de l’Adepale depuis 13 ans, qui va prendre sa retraite.

LMR : la proposition « absurde » de Marisol Touraine selon Sauvons les fruits et légumes

L’annonce au Sénat par Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé d’une consultation de l’ANSES pour déterminer une ‘limite maximale globale’ de résidus de pesticides dans l’alimentation « relève plus de l’escroquerie intellectuelle que d’une véritable démarche scientifique » estime le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France. Il appelle le gouvernement « à la raison et à ne pas caler sa politique en fonction ‘d’enquêtes’ douteuses de telle ou telle ONG médiatique ». « Le projet du gouvernement qui consisterait simplement à additionner ces LMR les unes aux autres pour parvenir à une ‘limite globale’ est tout simplement absurde, certaines substances ayant des LMR beaucoup plus élevées que d’autres ». Le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France « suggère au gouvernement de demander, avant tout engagement (qui plus est ultra- médiatisé), l’avis des experts scientifiques ».

Categorie: Nouvelles fraîches