Nouvelles fraîches | Lundi 28 novembre 2016

APCA : élection de Claude Cochonneau

Comme nous l’avions annoncé (cf. notre Blog du 3 octobre), Claude Cochonneau a été élu, le 23 novembre, à la présidence de l’APCA. Il succède à Guy Vasseur qui avait souhaité transmettre ses responsabilités « avant les deux années précédant les nouvelles élections » indique un communiqué de l’APCA. Claude Cochonneau était jusqu’à présent 1vice-président de l’APCA. Il est par ailleurs président de la chambre régionale d’Agriculture des Pays de la Loire, fonction qu’il conserve. Il exploite 75 ha de terres en polyculture, avec un élevage porcin et une production de vin AOC Côteaux du Loir dans le Sud Sarthe, dans la commune de Marçon. Lors de son discours d’investiture, puis à l’occasion d’une rencontre avec la presse, il a insisté notamment sur la réflexion sur la Pac post 2020, et sur les efforts de recherche, de développement et d’innovation des Chambres pour la recherche de systèmes d’exploitation plus robustes. « Nous sommes au bout d’un système qui a consisté à diminuer le nombre d’agriculteurs et à augmenter la taille des exploitations » a-t-il ainsi déclaré.

Le Parlement européen s’oppose au renouvellement de l’autorisation européenne du bentazone

« L’autorisation européenne de l’herbicide bentazone, qui expire le 30 juin 2017, ne devrait pas être renouvelée tant que sa sécurité n’aura pas été confirmée », selon une résolution non contraignante adoptée le 23 novembre. Les députés soulignent que le bentazone peut facilement atteindre les eaux souterraines, et pourrait être toxique pour la reproduction humaine. La Commission européenne a cependant proposé de renouveler son autorisation jusqu’au 31 janvier 2032, soit la durée maximum possible. « La résolution appelle donc la Commission à demander et évaluer les informations manquantes avant de décider d’autoriser ou non le produit » précise un communiqué du Parlement. Au cours de cette session, les députés européens ont par ailleurs demandé le gel temporaire des négociations d’adhésion à l’UE avec la Turquie jusqu’à ce qu’elle mette fin à la répression. Ils ont également rejeté la demande de 89 députés de renvoyer l’accord économique et commercial global avec le Canada (Ceta) devant la Cour de justice européenne pour avis.

Exportations agricoles : mise en place d’un dispositif d’assurance à l’export spécifique à destination de l’Algérie, du Liban et de l’Egypte

L’Etat annonce la mise en place d’un dispositif d’assurance export spécifique dédié aux filières agricoles et agroalimentaires. Il s’agit de répondre aux enjeux de l’exportation des produits agricoles et agroalimentaires vers certaines destinations qui ne sont pas couvertes par le marché de l’assurance-crédit. Celui-ci permettra de les soutenir dans leurs exportations vers des pays présentant des défaillances de marché. Ainsi, l’Etat a confié à la Coface la gestion d’une nouvelle offre d’assurance- crédit court terme destinée spécifiquement aux exportateurs agricoles, à destination de l’Algérie, du Liban et de l’Egypte.

Restauration scolaire : l’AMF préoccupée par la loi Égalité́ et citoyenneté́

L’Association des maires de France se déclare « très inquiète face à la volonté (.) de garantir l’accès de tous les enfants à la restauration scolaire » prévu par le projet de loi Égalité et citoyenneté. « Cette mesure pourrait dissuader certaines collectivités de mettre en œuvre des services de restauration scolaire là où il n’en existe pas encore et désorganiser les services de restauration scolaire existants » poursuit l’AMF qui conclu : « l’octroi d’un tel droit constituerait un premier pas vers la création d’un service public obligatoire de la restauration scolaire, non souhaité par les maires ».

Le NEPG actualise ses estimations de récolte, à 24.5 millions de tonnes

Le NEPG (North-Western European Potato Growers – Groupe des Producteurs du Nord-Ouest Européen) a actualisé ses chiffres de production sur les 5 pays majeurs pour le marché de la pomme de terre. Pour 2016, la récolte finale est évaluée à 24,551 millions de tonnes, ce qui représente une baisse de 3% par rapport à l’année dernière et de 3.6% par rapport à la moyenne sur 5 ans. Les variétés destinées à la transformation ont particulièrement souffert cette année. « Les premières indications font état d’une augmentation des prix de contrat pour la récolte 2017, principalement à cause de l’augmentation continue des besoins industriels ».

Occitanie : une réunion sur les ventes au déballage

Le préfet de la région Occitanie a organisé, le 25 novembre, une réunion avec les représentants des grossistes et des détaillants en fruits et légumes afin de faire le point sur les ventes de fruits et légumes qui se multiplient le long des bords de route et sur les parkings privés de surface commerciale. En effet « depuis 18 mois, rappellent l ‘UNFD, l’UNCGFL et la Fédération des marché de gros dans un communiqué commun, des ‘commerçants’ investissent des lieux stratégiques en vendant des fruits et légumes, profitant d’un cadre juridique appelé ‘ventes au déballage’ ».« Conscients de ces problèmes, le préfet et l’ensemble des services de contrôle ont fait de ce sujet une priorité, poursuit le communiqué. Ils ont ainsi effectué sur l’année 2016, plus de 60 contrôles (.) La moitié de ces contrôles a été́ suivie de procédures judiciaires ». Les participants ont demandé au préfet de trouver des solutions efficaces et d’éviter que « ces vendeurs viennent de nouveau mettre en péril l’activité́ des entreprises ».

 

Categorie: Nouvelles fraîches