Hervé Piaton, ingénieur général des ponts, des eaux et des forêts a rendu, il y a quelques jours, son rapport, commandé par Stéphane Le Foll, sur l’avenir des stations régionales d’expérimentation fruits et légumes. En voici les principales conclusions.

Le rapport fait 84 pages. L’auteur constate que « les stations régionales d’expérimentation fruits et légumes frais arrivent à la fin d’un cycle ». Elles se trouvent aujourd’hui « devant des difficultés financières de nature à remettre en cause leur pérennité : dès 2010, 25 % d’entre elles affiche un résultat d’exploitation négatif, et cette proportion atteint 40 % en 2014 ». Hervé Piaton reconnaît que les stations expérimentales « représentent globalement un potentiel important de recherche-développement, avec 370 ETP (équivalent temps plein), 470 ha d’expérimentation et près de 25M€ de budget, équivalent à celui du CTIFL ». Mais « leur dispersion les a conduit à des modèles de développement différents selon les régions, sur des orientations qui peuvent être diamétralement opposées ». Le rapporteur fait une série de recommandations :

  • « clarifier l’articulation des compétences entre les interprofessions, les OP, et le réseau des chambres d’Agriculture » ;
  • il propose « une gouvernance professionnelle pour un réseau unique d’expérimentation fruits et légumes organisé au niveau régional sur un projet partagé » ;
  • « adapter les modes de financement aux évolutions (.) de la gouvernance professionnelle ; du cadre d’intervention publique (.) et des prestations aux entreprises d’agrofourniture » ;
  • « structurer l’activité scientifique et technique du réseau ».

L’ensemble de ces recommandation doit permettre de «répondre à ces enjeux d’adaptation et permettre d’assurer un avenir à l’activité de Recherche-Développement-Innovation menée, en particulier par les stations régionales d’expérimentation, et affirmée par les professionnels comme ‘point clé de l’avenir de la filière fruits et légumes frais’ » conclut Hervé Piaton. 


Categorie: Le dossier de la semaine