Interfel, Aprifel, CTIFL : pour la première fois, les présidents de ces trois organisations (Bruno Dupont, Jacques Rouchaussé et Christel Teyssèdre) ont fait, le 10 janvier, une conférence de presse commune.

Il faut dire que ces trois structures sont désormais très proche puis qu’elles ont un financement (la CVO) et un directeur général (Louis Orenga) en commun. Bruno Dupont a rappelé que les professionnels avaient accepté de multiplier par presque trois la Cotisation volontaire obligatoire. Il a souligné « l’effort des acteurs pour développer un certain nombre d’actions ». « Aucune interprofession n’a fait autant d’effort pour subvenir à ses besoins » a ajouté Jacques Rouchaussé. Quant à Christel Teyssedre, elle a annoncé « le renforcement des actions d’Aprifel » afin de renforcer la communication. Concrètement, la CVO pour le secteur des fruits et légumes frais devrait s’élever à quelques 25 millions d’euros par an sur 3 ans (2017-2019) : 14 millions pour le CTIFL et 11 millions pour Interfel. Le budget du CTIFL (25 millions d’euros) est complété par 4 millions en provenance du Casdar, et 7 millions de ressources propres. Interfel va par ailleurs accueillir prochainement 2 nouvelles familles professionnelles. Coté CTIFL, l’actualité est la remise du rapport Piaton sur l’expérimentation. Jacques Rouchaussé l’a depuis quelques jours sur son bureau. On devrait en savoir davantage cette semaine au Sival d’Angers.

Categorie: Le dossier de la semaine