mardi 17 septembre 2019

Visiteurs : 367 280   

Xavier Beulin, le choc avant le salon

Le président de la FNSEA est décédé brutalement dimanche à l’âge de 58 ans. A la veille du salon de l’Agriculture, dans un contexte de crise agricole, cette disparition va certainement modifier le climat du SIA.

La disparition de Xavier Beulin est « une perte majeure pour la France ». Rarement un président de la République utilise ces mots dans un message de condoléances. Si Xavier Beulin ne mâchait pas ses mots contre Stéphane Le Foll, il avait une relation plus apaisée avec François Hollande. Le président avait participé à la soirée des 40 ans de Sofiprotéol-Avril. Et Beulin ’l’Africain’ avait ses entrées à l’Elysée. Ainsi, le 7 octobre dernier, il faisait partie de la délégation de ‘chefs d’entreprises actives en Afrique’ reçue par François Hollande. Et le président l’avait ostensiblement raccompagné sur le perron de l’Elysée. Le communiqué de Stéphane le Foll est plus sobre : « Xavier Beulin était un pilier du mouvement syndical agricole. J’ai toujours respecté son engagement syndical et son engagement pour l’agriculture en général. A ce titre sa disparition est une nouvelle terrible pour la FNSEA et pour le syndicalisme agricole dans son ensemble (.) Avec lui, au-delà de nos différences, j’ai toujours travaillé à trouver des solutions pour soutenir une agriculture qui traverse des moments difficiles ». Bernard Cazeneuve, Manuel Valls, François Fillon, Nicolas Sarkozy, Benoit Hamon, Emmanuel Macron,… la classe politique toute entière salue la mémoire du président de la FNSEA. Même ceux avec qui il a pu avoir de profondes divergences. « Chacun sait les désaccords profonds d’analyse qui existaient entre le Front national et Xavier Beulin sur l’agriculture, mais il ne refusait ni le dialogue ni la saine confrontation des points de vue, ce qui est indispensable à la qualité de notre débat démocratique » écrit Le Front national. Quant à l’ancienne ministre de l’Environnement Cécile Duflot elle a tweeté : «Hommage à Xavier Beulin. Pensées à ses proches. Ses désaccords avec les écologistes étaient connus mais nous avons toujours eu un dialogue franc». Côté organisations professionnelles agricoles, Claude Cochonneau, président de l’APCA écrit : « Je pense aussi à l’agriculture de mon pays qui perd avec Xavier un grand responsable qui savait donner aux  projets qu’il initiait et accompagnait une dimension telle qu’il se positionnait en leader incontesté du monde paysan et économique ». Pour Coop de France, « Xavier Beulin partageait avec le monde de la coopération agricole une très forte ambition pour l’agriculture française et européenne. Tout au long de sa carrière, cet homme d’exception a fondé ses convictions sur le savoir, les nouvelles technologies, l’organisation des agriculteurs en filière et la création de valeur au plus près des marchés (.) C’est un paysan dans l’âme qui disparaît. Un paysan qui a toujours été conscient de l’immense potentiel de notre agriculture, composante essentielle de notre identité nationale et de sa puissance économique au service de l’alimentation de nos concitoyens et de territoires ruraux vivants ». Pour les JA, Xavier Beulin «aura marqué le monde agricole par sa vision d’une agriculture forte et ambitieuse ». «Nous ne partagions pas la même vision de l’agriculture mais nous nous sommes toujours affrontés avec respect», a souligné Laurent Pinatel, cité par le Figaro (20 février). Interrogée par RTL lundi matin, Christiane Lambert, 1ère vice-présidente de la FNSEA, a indiqué que le bureau de la fédération se réunirait mercredi.

A nos lecteurs : une grande partie de ce Blog devait être consacrée au salon de l’Agriculture. Comme certains rendez-vous pourraient être modifiés, nous ferons un point vendredi matin.