jeudi 20 septembre 2018

Visiteurs : 278 050   

Nouvelles fraîches

Le Pape François et Stéphane Travert à la Journée mondiale de l’alimentation

Le Pape François et les ministres de l’agriculture du G7, dont le Français Stéphane Travert, participeront à la cérémonie officielle de la Journée mondiale de l’alimentation qui se déroule ce lundi 16 octobre à Rome, au siège de la FAO. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, Phil Hogan, Commissaire européen à l’agriculture et au développement rural, Gilbert F. Houngbo, président du Fida, et David Beasley, directeur exécutif du Programme alimentaire mondial (Pam), participeront également à l’événement. La faim dans le monde est pour la première fois en hausse depuis plusieurs décennies, et de plus en plus de personnes sont obligées de quitter leurs domiciles « du jamais vu depuis la Seconde guerre mondiale » constate la FAO. La hausse des conflits et de l’instabilité politique, la pauvreté et les événements météorologiques extrêmes induits par le changement climatique et qui se font de plus en plus fréquents comptent également parmi les facteurs importants qui aggravent le problème de la migration. Le Pape François prononcera le discours d’ouverture de cette journée.

Travert au G7 agricole

A la veille de la journée mondiale de l’alimentation (cf. ci-dessus), Stéphane Travert, a participé les 14 et 15 octobre à la rencontre des ministres de l’Agriculture du G7 à Bergame (Italie). Des représentants de la FAO (organisation mondiale pour l’agriculture et l’alimentation), du Fida (fonds international de développement agricole), du Pam (programme alimentaire mondial), de l’OCDE, ainsi que le commissaire européen à l’Agriculture étaient également présents. A cette occasion, Stéphane Travert a présenté la vision de la France en matière de gestion des risques. Il a également évoqué l’importance des travaux menés par les CVO (chief veterinary officers) du G7 sur la question de la lutte contre l’antibiorésistance. Il a rappelé que l’élimination de l’utilisation des antibiotiques à des fins non thérapeutiques « doit être une priorité pour tous pour les années à venir ».

Loup : remettre l’éleveur au cœur du dispositif

Plus de 1 500 éleveurs, accompagnés de leurs troupeaux, ont participé à la manifestation de Lyon, le 9 octobre, sur la question du loup (cf. notre Blog du 9 octobre). « Cette mobilisation a abouti à l’engagement d’une nouvelle copie » du plan loup, indiquent la FNSEA, la FNO et JA dans un communiqué. Les éleveurs demandent au gouvernement (ministère de l’Agriculture, ministère de la Transition écologique) « de remettre les éleveurs au cœur du dispositif ». Ils souhaitent pouvoir bénéficier des tirs de défense et de prélèvement pendant toute la durée de la campagne « et surtout compter de façon pérenne sur l’appui de l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS) et de la brigade d’appui aux éleveurs contre la prédation du loup ». Enfin, ils ont renouvelé leur demande relative à la sortie du loup de la convention de Berne (sur la conservation de la vie sauvage et du milieu naturel de l’Europe ).

Baisse des surfaces agricoles : l’Allemagne aussi

L’Allemagne perd 66 ha de SAU (surface agricole utile) par jour indique le DBV, le principal syndicat agricole allemand. De 1992 à 2015 plus de 1 million d’hectares de terres agricoles ont été absorbées par l’urbanisation, les infrastructures routières, etc. Le DBV demande davantage de protection pour les terres agricoles. (avec Socopag)

Un moratoire sur les centres commerciaux à l’étude

Selon Le Figaro (12 octobre), le gouvernement étudierait la possibilité́ d’un moratoire sur l’ouverture de nouveaux centres commerciaux à la périphérie des villes. L’idée serait de donner un droit de véto sur certains projets aux élus locaux. « S’il reste prudent sur le sujet, le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, n’exclut pas cette possibilité́ dans quelques cas précis » écrit le quotidien. « On va étudier si, à l’échelle locale, des agglomérations pourraient décréter un moratoire sur l’ouverture de centres commerciaux », déclare Jacques Mézard, cité par Le Figaro. Cette idée est portée notamment par l’association Centre ville en mouvement, présidée Patrick Vignal, député LREM de l’Hérault (cf. notre Blog du 11 septembre). L’association a écrit a Emmanuel Macron pour que la revitalisation des centres ville soit déclarée ”Grande cause nationale 2018″.

Pommes de terre : bon démarrage de la campagne export

Les exportations de pommes de terre de conservation se sont élevées à 67 970 tonnes en août dernier, soit une hausse de 6% par rapport à août 2016, et de 33% par rapport à la moyenne des 4 dernières campagnes, indique le CNIPT. La filière française a profité notamment d’une forte demande, principalement à destination de l’industrie de la transformation, de la Belgique (+29%) et des Pays-Bas (+33%). Sur le marché du frais, l’embellie sur les volumes exportés a concerné l’Espagne (-31% par rapport à août 2016 mais +19% vs à la moyenne des 4 ans) et l’Italie (+69%) où la France a été en capacité de « satisfaire une demande locale avec des lots de qualité et des prix attractifs ». En valeur, les exportations sont en baisse de 7% « en raison d’un recul des prix unitaires de vente départ France » précise le CNIPT.