jeudi 20 septembre 2018

Visiteurs : 278 008   

Nouvelles fraîches

La FNSEA, une « représentante d’intérêts » active

La loi Sapin II impose la publication des rapports d’activité des ‘représentants d’intérêts’. La Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) vient de publier la liste des représentants d’intérêts ayant déclaré au moins une activité entre le 1er juillet et le 31 décembre 2017. Ce répertoire recenses 835 structures (syndicats, organisations professionnelles, entreprises, etc…). Sur ce total, 140 concernent le monde agricole et agro-alimentaire. Il y a des entreprises (Blédina, Coca-Cola, Danone, Avril, Limagrain, etc…), des organisations professionnelles (Coop de France, Ania, UIPP, UFS,…) des interprofessions (Interfel, Interbev, CNPO, Intercéréales…), des distributeurs (Auchan, Casino,…). Sur ce segment de l’agri-agro, « l’univers » FNSEA-JA est en force. Entre la FNSEA, les JA, les fédérations régionales ou départementales, les associations spécialisées, plus de 80 structures sont inscrites. Sur la période concernée, la FNSEA annonce 51 activités (rencontre avec des parlementaires, des ministres, des collaborateurs, etc…). Les EGA, la fiscalité (c’est la période du débat budgétaire), l’environnement font partie des principaux thèmes de ces rendez-vous. Toujours dans l’univers agricole, si la Coordination rurale s’est inscrite dans le répertoire, curieusement on ne trouve ni la Confédération paysanne, ni le Modef.

Démission du directeur général de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation

Jean Cezard directeur général de l’Institut Français du Cheval et de l’Equitation (IFCE) a présenté sa démission le 26 avril dernier. Selon le Courrier de l’Ouest (27 avril), le directeur général, nommé en janvier 2017, était « fortement contesté au sein des équipes de l’IFCE et par l’intersyndicale de l’établissement (FO, CGT, CFDT). Il « ne semblait plus en mesure de mener à bien la réforme de l’établissement, conduite sous la double tutelle des ministères de l’Agriculture et des Sports ». La réforme doit « aboutir sur un Contrat d’objectifs et de performance (COP) pour la période 2018-2023, lequel prévoit la suppression de 180 emplois sur les 960 que compte l’Institut sur l’ensemble du territoire » poursuit le quotidien. Dans un communiqué daté du 3 mai, les ministres de l’Agriculture et des Sports « souhaitent que la nomination d’un nouveau directeur général permette à l’établissement de retrouver une dynamique positive et constructive, au service des enjeux que doit relever la filière équine ». En attendant la nomination d’un nouveau directeur général, Didier Garnier, inspecteur général de l’agriculture a été nommé directeur par intérim.

L’agriculture au programme du congrès des notaires

« Demain le territoire » est le thème du 114ème congrès des notaires de France qui se tiendra du 27 au 30 mai à Cannes. Quatre commission ont été installées pour préparer les travaux du congrès, dont une sur l’agriculture. Plusieurs sujets sur l’agriculture ou sur la forêt seront traités en atelier ou en séance : le droit de préemption en milieu rural ; les missions et outils des Safer ; la fiscalité de la transmission d’une forêt ; l’agriculture durable contre la faim 
et la malnutrition (organisée par Action contre la faim) ; droit de préemption et droit de préférence forestier ; le choix du bail rural ; des leviers pour répondre aux enjeux d’une agriculture durable au cœur des territoires (organisée par CCFD-Terre solidaire) ; transmission des droits incorporels de l’entreprise agricole ; agriculture urbaine, quels contrats ? ; respect de la nature et agriculture performante : c’est possible ! (organisée par LPO France). Le congrès sera ouvert par Pierre Rabhi.

Pommes de terre : exportations records en mars

Au mois de mars, les exportations françaises de pommes de terre se sont nettement améliorées en volume pour atteindre 251 866 tonnes (+15% par rapport à mars 2017), « soit un niveau historique jamais atteint à cette période de la campagne depuis l’année 2011 » indique le CNIPT. Le chiffre d’affaires du secteur réalisé à l’export a atteint 42,1 millions d’euros sur ce mois. En cumul depuis le début de la campagne, les exportations françaises atteignent 1,2 million de tonnes (+15%) et un chiffre d’affaires de 217 millions d’euros.