vendredi 17 août 2018

Visiteurs : 270 384   
TV AGRI
TV AGRI

Nouvelles fraîches

Nicolas Hulot dans La Mède

Alors que Nicolas Hulot présentait la semaine dernière son plan pour la biodiversité, l’annonce par la France de l’autorisation donnée à Total d’utiliser de l’huile de palme pour sa bioraffinerie de La Mède (Bouches-du-Rhône) a suscité de nombreuses réactions. Notamment dans le monde agricole. Cette annonce a créé « créé un profond malaise, un fort mécontentement et une vraie colère dans le monde agricole » écrit la FNSEA. « Elle prive les agriculteurs français d’un débouché durable. (.) Le choix de l’huile de palme (.), c’est le choix de la déforestation en Asie du Sud-Ouest. (.) La Mède (.) n’est pas une solution, c’est une faute ! » ajoute le syndicat. Rappelons par ailleurs que le Parlement européen a voté l’interdiction des importations d’huile de palme utilisées dans les biocarburants en 2021.

FNSEA : Catherine Lion prendra sa retraite après les élections aux chambres d’agriculture

Le conseil d’administration de la FNSEA qui s’est réuni le jeudi 17 mai a été informé du départ en retraite de la directrice générale du syndicat, Catherine Lion. « J’assurerai ma mission de directrice générale jusqu’aux élections Chambres d’Agriculture de janvier 2019 » écrit-elle dans un message au réseau que nous avons pu nous procurer. « Le choix du futur Directeur Général a été, dès à présent, annoncé par Christiane Lambert au Conseil d’Administration : c’est Clément Faurax qui me succèdera » précise-t-elle.

Siècle Vert : les élus font la politique de l’autruche

« Personne ne peut ignorer que notre profession est très largement décriée et notre utilité oubliée » a déclaré Franck Garnier, vice-président de l’UIPP à l’occasion de l’inauguration du « Siècle vert », l’exposition organisée à Paris par l’Union des Industries de la protection des plantes (du 14 au 27 mai). Le but de l’organisation est « d’aller à la rencontre du public ». « La solution n’est pas si simple. La théorie du sans pesticides n’est qu’une tendance à la mode » a-t-il ajouté. Malheureusement aucun élu (si ce n’est un représentant du maire du 3ème arrondissement de Paris, un conseiller régional (LR) d’Île-de-France, et le Vice-président de la commission ruralité et agriculture du département de la Seine-et-Marne), aucun député (alors que de nombreux avaient été invités), aucune ONG environnementale n’avaient jugé bon de faire le déplacement. Courage, fuyons !

Hausse des surfaces de pommes de terre dans les pays du Nord-Ouest européen

Selon le NEPG (Groupe des producteurs de pommes de terre du Nord-Ouest de l’Europe), les surfaces plantées en pommes de terre* seront en hausse de 0,4 % en 2018 dans les 5 principaux pays producteurs de la région : France, Belgique, Pays-Bas, Allemagne et Royaume-Uni. « Tous les pays signalent des plantations assez tardives » précise le NEPG. Les plantations de pommes de terre sont annoncées en hausse en France (+ 3 % à 135 589 hectares), en Belgique (+ 1,4 % à 96 617 hectares), et en Allemagne (+1,5 % à 177 016 hectares). Elles seraient en retrait de 2,5% aux Pays-Bas (73 905 hectares).

* hors plants et pommes de terre féculières