jeudi 20 septembre 2018

Visiteurs : 278 008   

Une saison bien chargée

Situation politique en France, élections aux chambres d’Agriculture, Brexit, élections européennes, fin des EGA, … la saison 2018-2019 s’annonce riche en évènements et , certainement, cruciale pour l’agriculture française.

 

Elle est bien loin l’euphorie de la victoire des Bleus à coupe du monde de football. La rentrée est très très compliquée pour le président, le gouvernement et la majorité. Et ce n’est pas une bonne nouvelle pour le pays.

Hulot : remarques autour d’une démission

L’affaire est simple : il y a les ‘gentils’ les écolos, les ONG environnementales, qui ne nous veulent que du bien ; et les ‘méchants’ : à peu près tous les autres. Ce pauvre monsieur Hulot est victime des lobbies, mais des méchants lobbies, car les ONG sont des ‘bons lobbies’. D’ailleurs, ce sont ces ONG qui décident qui sont les ‘bons’ et qui sont les ‘méchants’. Pratique. Nicolas Hulot n’était pas à l’aise dans ce gouvernement. Il a mis quinze mois à s’en apercevoir. Et si le problème était monsieur Hulot lui-même ? Et si l’ancien animateur télé reconverti dans l’écologie n’était pas à la hauteur ? Etre ministre, gouverner, faire de la politique c’est bien sur essayer de faire avancer ses idées, mais c’est aussi faire des choix, accepter des compromis. Il y a une forme de totalitarisme chez les écologistes français adeptes d’une politique du tout ou rien. Leur écologie n’est pas compatible avec l’économie libérale. On s’en doutait un peu, nous en sommes désormais certain.

Hulot : et maintenant ?

La démission de Nicolas Hulot n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les agriculteurs français. Car son successeur aura à cœur de se montrer aussi ‘écologiste’ que le ministre sortant. Et le président et le Premier ministre voudront montrer qu’Hulot à tord et qu’ils ne lâchent rien sur l’écologie. Il suffit de lire les communiqués triomphants du gouvernement sur l’interdiction des néonicotinoïdes. Ils savent qu’ils sont attendus au tournant sur ces questions. Ils ne vont pas faiblir.

Un remaniement de qu’elle ampleur ?

La question du remaniement est l’actualité de ce lundi matin. Normalement, il devrait être annoncé mardi et le Conseil des ministres se réunir mercredi. Notons que Nicolas Hulot est toujours ministre en exercice, l’annonce de sa démission n’a toujours pas été publiée au Journal officiel. De qu’elle ampleur sera ce remaniement ? Personne ne le sait. La presse tente de faire quelques pronostics. Relevons que le Journal du dimanche (2 septembre) indique que Stéphane Travert pourrait quitter l’Agriculture et que RTL (lundi matin) précise que Sébastien Lecornu, actuel secrétaire d’Etat auprès de Nicolas Hulot, pourrait être promu rue de Varenne. Patience, réponse (peut-être) mardi.

Les autres sujets

La fin des EGA, les négociations commerciales, la question des pesticides, les problèmes du loup et de l’ours, les relations paysans-chasseurs, la fiscalité agricole, les charges salariales, les élections aux chambre d’agriculture, le Brexit, les élections européennes, la future Pac,… les sujets ne vont pas manquer. Comptez sur nous pour y revenir régulièrement ! A la semaine prochaine.

OM