lundi 19 novembre 2018

Visiteurs : 291 836   

Nouvelles fraîches

Chasse : quand les Verts prennent les chiffres qui les arrangent

Dans un communiqué daté du 13 octobre, Europe Ecologie Les Verts (EELV) déplore « un nouvel accident de chasse mortel ». « Pour la saison 2016/2017, on recense 143 accidents de chasse dont 18 mortels ». C’est exact. Mais EELV a bien pris soin de ne pas prendre les derniers chiffres de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. L’Office a publié le 4 septembre dernier le « Bilan des accidents de chasse survenus durant la saison 2017-2018 ». « Le nombre total d’accidents de chasse relevé́ durant la saison s’élève à 113 en net recul par rapport à celui de la saison précédente (143 accidents) » écrit l’Office. 13 accidents mortels restent à déplorer « dont 3 concernant des personnes « non chasseurs », contre 18 la saison précédente (aucune victime non chasseur) ». Ce chiffre de 113 accidents « est historiquement le plus bas jamais observé depuis la mise en place du réseau ‘Sécurité à la chasse’ à la fin des années 1990 et vient confirmer la tendance baissière observée depuis près de 20 ans » poursuit le document. Si EELV avait pris les derniers chiffres, il lui était plus difficile de dramatiser.

Didier Guillaume rencontre les syndicats agricoles

Sénateur de la Drôme, Didier Guillaume a donc été nommé ministre de l’Agriculture le 16 octobre. Il remplace Stéphane Travert qui va retrouver son siège de député de la Manche. La presse rapporte qu’Emmanuel Macron songerait à lui confier une mission au sein du parti En Marche. A peine nommé, le nouveau ministre a commencé sa consultation des syndicats agricoles. Il a rencontré Christiane Lambert le 18 octobre. Ce rendez-vous a été jugé « positif » par la présidente de la FNSEA. Les consultations doivent se poursuivre cette semaine. Des rendez-vous sont programmés ce lundi 22 octobre avec Jean Mouzat (Modef), Jérémy Decerle (JA), Bernard Lannes (CR), Laurent Pinatel (CP).

Loups : la poursuite des tirs de défense décidée

Le premier plafond de 43 loups abattus (39 officiellement ‘prélevés’ et 4 braconnés ou dont la mort fait l’objet d’une enquête en cours) a été atteint mi-octobre. En conséquence, le préfet de la région Rhône Alpes, responsable du Plan loup, autorise le tir de 8 animaux supplémentaires jusqu’à la fin de l’année. Cela fera un nombre définitif de 53 loups abattus soit « 2 % de l’effectif moyen des 430 loups estimé à l’issue du suivi hivernal 2017-2018 de la population de loups » indique le décret du préfet. Un effectif moyen dont on sait désormais qu’il a été largement dépassé… Voici la répartition des 39 loups abattus dans le cadre des tirs de prélèvement : Alpes-Maritimes = 14 ; Savoie = 8 ; Hautes-Alpes = 7 ; Var = 5 ; Alpes-de-Haute-Provence = 4 ; Isère = 1.