jeudi 18 juillet 2019

Visiteurs : 350 586   

Brexit : se préparer à la version hard

Il est désormais trop tard pour envisager autre chose qu’une sortie du Royaume-Uni sans accord. Le Brexit sera hard, il faut s’y préparer.

A l’instar du gouvernement français qui s’apprête à prendre sans tarder (cf. notre rubrique To Brex or not to Brex), et par ordonnances, les mesures législatives nécessaires afin que l’ensemble du pays soit prêt le 29 mars en cas de Brexit sans accord, il est désormais urgent de se dire que nous allons vers un no deal. Depuis le rejet massif du projet d’accord par le Parlement britannique le 15 janvier, il devient utopique d’espérer autre chose qu’un hard Brexit. Toutes les hypothèses évoquées qui permettraient une autre issue (renégociation, deuxième référendum, élections législatives,…) sont illusoires. Pour une bonne et simple raison, c’est qu’aucune de ces ‘solutions’ ne peut aboutir en 10 semaines, délai qui nous sépare du 29 mars. « Il suffit d’accorder un délai » disent les éternels optimistes béats. Soyons précis :
1) seul le Gouvernement britannique, qui a actionné le compte à rebours, peut faire cette demande. On voit mal le faire sans se déjuger, ni se ridiculiser ;
2) admettons que le Royaume-Uni se résigne à faire cette démarche, un report de la date de sortie doit être adoptée à l’unanimité des 27. Pourquoi les Gouvernements de l’UE prendrait-elle ce risque politique, notamment auprès de leurs opinions publiques à quelques semaines des élections européennes, alors que rien ne garantit qu’après 6 mois ou un an, on ne se retrouve pas au même point ?
3) si les deux premiers points ne sont pas suffisants, les élections européennes (du 23 au 26 mai) sont là pour nous rappeler l’impossibilité d’un report. Car si le Royaume-Uni reste dans l’Union, les Britanniques pourront participer à ces élections (or leurs sièges ont déjà été distribués) et il faudra nommer un Commissaire britannique, etc.
Conclusion : le Brexit aura bien lieu le 29 mars à minuit (heure de Londres) et ce sera un hard Brexit. OM