vendredi 19 juillet 2019

Visiteurs : 350 670   

Nouvelles fraîches

Le Pape François exhorte à la mobilisation contre la faim

Le Pape François a participé le 14 février à une réunion du Fonds International pour le Développement agricole (Fida). Il a évoqué la situation dans les pays les plus pauvres. Des millions de personnes « n’ont pas d’eau suffisante ni pour elles ni pour leurs cultures ; leurs infrastructures sanitaires sont très insuffisantes, leurs habitations sont misérables (.) Il semble paradoxal qu’une bonne partie des 820 millions de personnes qui souffrent de la faim et de la malnutrition vive en zones rurales, se dédie à la production d’aliments et soit composée de paysans», a constaté le Pape, en relevant également les défis posés par l’exode rural pour l’équilibre des sociétés. Le Saint-Père a aussi souligné les évolutions positives : «Nous sommes face à une société́ qui est capable de progresser dans ses propositions de bien ; elle vaincra aussi la faim et la misère, si elle s’y met vraiment». En conclusion, il a émis le vœu « que nous puissions voir la défaite totale de la faim et une récolte copieuse de justice et de prospérité́».

Agences de l’eau : 280 millions d’euros pour la biodiversité et l’office de la chasse

Les Agences de l’eau doivent contribuer au financement de l’Agence française pour la biodiversité, et de l’Office national de la chasse et de la faune sauvage. Pour 2019, la contribution des agences est fixée respectivement à 243 319 222 euros et à 36 955 050 euros. Ces sommes sont réparties entre les différences agences de l’eau. Rappelons que l’Agence pour la biodiversité et l’office de la chasse sont en train d’être fusionnés.

Pommes et poires : une production en hausse de 2 % dans l’hémisphère sud

Selon les dernières prévisions de la Wapa (World Apple and Pear association), la production de pommes dans l’hémisphère sud devrait atteindre 5, 261 millions de tonnes, en hausse de 2 % par rapport à 2018. La récolte de poires est attendue à 1, 327 million de tonnes, également en hausse de 2%, mais en retrait de 3 % par rapport à la moyenne triennale. Les exportations devraient rester stables à 1,738 million de tonnes en pommes, et 712 154 tonnes en poires.