lundi 21 octobre 2019

Visiteurs : 378 810   

Salon de l’Agriculture, des gilets jaunes à l’agri-bashing

Le Salon international de l’agriculture 2019 ouvre ses portes ce samedi 23 février. Une édition qui se déroulera dans un contexte très compliqué, où, plus que jamais se posera la question de la place de l’agriculture dans la société.

  • « Ensemble contre l’agri-bashing » : voilà ce que l’on verra inscrit sur le fronton du stand du ministère de l’Agriculture au Sia. Super, direz-vous. Enfin un ministre qui prend une position courageuse. Sauf que dans le même temps, il nomme des personnalités que l’on sait proche de l’agri-bashing au Conseil national de l’alimentation (cf. notre Blog du 11 février). Sauf que dans le même temps, le CNRS, une structure de l’Etat, soutient le Lundi vert (cf. notre Blog du 4 février). Il nous tarde de connaître les réponses du ministre sur ces sujets.
  • Emmanuel Macron viendra inaugurer le salon. Très bien. Il n’y aura pas, comme l’a, dernier, Alexandre Benalla, son gorille sulfureux. Tant mieux. Il va passer un long moment auprès des agricultures d’Outre-Mer. Encore tant mieux. Mais il va aussi transformer, selon la presse, cette visite, en meeting en vue des élections européennes. En effet, le président doit s’adresser à 500 jeunes européens, pour leur parler d’Europe. Ok. Mais pas forcément d’agriculture, dommage.
  • Comme chaque année, les politiques vont se succéder dans les allées du salon. Mais ils parleront peu d’agriculture. En réalité, elle est en train de disparaître des radars des partis. A ce jour, aucun spécialiste des questions agricoles (premier budget de l’UE et dont la France est le premier bénéficiaire) n’est cité dans les éligibles aux futures élections européennes. Tout se passe comme si la démagogie ‘gilets jaunes’, avec ses affiches ‘non au glyphosate’ sur les ronds points, tenait lieu de programme à tous les leaders politiques. Et tant pis pour les paysans. Et tant pis pour l’Europe ! OM