dimanche 26 mai 2019

Visiteurs : 331 984   

Nouvelles fraîches

On a failli jeter les archives de Travert

Au moment de son départ du gouvernement, une partie des archives de Stéphane Travert ont failli partir à la poubelle. La Lettre A (5 mars) rapporte que les équipes du ministre sur le départ « avaient placé pas moins de 80 sacs pilon à la destruction sans respecter la procédure ». « L’élimination des dossiers a finalement été́ bloquée au dernier moment par la mission des Archives du ministère de l’Agriculture ». Pareille mésaventure est arrivée au ministère de l’Ecologie au moment du départ de Nicolas Hulot.

Les millions perdus du programme Leader

« La France, c’est absolument un drame, va perdre plusieurs millions, voire plusieurs centaines de millions liés à l’Europe, ce n’est pas acceptable » a reconnu Didier Guillaume, le 8 mars au Sénat. Il répondait à une question de Maryse Carrère, sénatrice (PRG) des Hautes-Pyrénées. « Au sein de l’enveloppe initiale (du programme Leader) de 700 millions d’euros, seuls 4 % auraient été versés » précise l’élue.… Le ministre a dénoncé la complexité du montage des dossiers. « Pour que ces fonds puissent être attribués, a rappelé́ Didier Guillaume, ils doivent passer par les groupes d’action locale (Gal). Ces Gal, qui rassemblent des partenaires socio-économiques du territoire en question, sont en relation avec les collectivités locales, et notamment les intercommunalités, intercommunalités elles-mêmes qui sont en relation avec les régions ». Une véritable usine à gaz. En attendant, ce sont des centaines de millions d’euros, disponibles pour les territoires ruraux, qui ne seront pas consommés !

Südzucker va également fermer des usines en Allemagne et en Pologne

La filière betteravière française s’émeut, à juste titre, du projet de fermeture de deux sucreries St Louis (filiale de l’Allemand Südzucker) en France, celles de Cagny (Somme) et d’Eppeville (Somme). Mais, et cela a été moins relevé, le groupe Südzucker a également annoncé la fermeture de trois autres usines : deux en Allemagne (Brottewitz et de Warburg) et une en Pologne (Strzyżów).

Murmures :

  • la proposition de loi portant diverses dispositions relatives aux mentions et signes de la qualité et de l’origine valorisant les produits agricoles ou alimentaires sera examinée par le Sénat à partir du 3 avril ;
  • adopté en janvier dernier par l’Assemblée nationale, en première lecture, le projet de loi portant création de l’Office français de la biodiversité́ (qui sera issu de la fusion de l’AFB et de l’ONCFS) sera examiné par le Sénat à partir du 10 avril. L’Office français de la biodiversité́ devrait entrer en activité dès janvier 2020.