dimanche 26 mai 2019

Visiteurs : 331 984   

Le Blog en campagne

Européennes : Jérémy Decerle sur la liste LREM

C’est une surprise de taille. Le président des JA, Jérémy Decerle annonce dans une lettre au réseau sa candidature aux élections européennes sur la liste LREM. « « J’ai décidé́ de me porter candidat aux élections européennes, sur la liste soutenue par La République En Marche. Cette décision, je l’ai prise à l’invitation d’Emmanuel Macron et de Didier Guillaume (…) » indique TerreNet (25 mars) qui publie des extraits de cette lettre. Dans ce même courrier, Jérémy Decerle ajoute qu’il démissionne de la présidence des JA. Selon Le Parisien.fr (25 mars), il serait en quatrième position sur cette liste.

LREM : Loiseau tête de liste, et tant pis pour le Brexit

Les 30 premiers noms de la liste LREM devraient être dévoilés ce mardi 26 mars. Ministre des Affaires européennes, Nathalie Loiseau devrait être confirmée comme tête de liste. Elle devrait dans la foulée démissionner de son poste de ministre. En plein Brexit, c’est le moment de changer de ministre en charge de l’Europe !!!

LREM : Pascal Canfin serait n°2, mais quel Pascal Canfin ?

Ancien député européen Europe-Ecologie Les Verts (2009-2012 ), ancien ministre délégué au développement sous François Hollande (de 2012-2014), directeur de WWF France, Pascal Canfin a annoncé lundi soir sa démission de cette dernière fonction. Selon la presse, il serait le n°2 de la liste LREM-Modem. Il nous a paru utile de faire un, rapide, retour sur les positions de ce, probable, futur député européen sur les questions agricoles. Nous nous sommes concentrés sur la période récente où il s’exprime en temps que directeur du WWF. Extraits :

  • « Le modèle agricole industriel est en faillite », la FNSEA est « arc-boutée sur des positions passéistes », « tout ce que vous mangez sauf si c’est bio, contient des pesticides cancérigènes » (France Info, 10 octobre 2017) ;
  • « Nicolas Hulot a perdu la main sur ce processus qu’il a pourtant initié », regrette Pascal Canfin qui note que le pilotage de ces États généraux de l’alimentation a été confié au ministère de l’Agriculture et non à celui de la Transition écologique (RTL.fr, 22 décembre 2017) ;
  • changement spectaculaire à l’été 2018 : « WWF et FNSEA enterrent la hache de guerre » titre La France agricole (02/07/18). Le site de la FA annonce que les deux organisations ont signé un « manifeste pour une agriculture prospère et durable » le 29 juin 2018 au forum Planet A à Châlons-en- Champagne. « Nous ne sommes pas d’accord sur tout, mais il y a des sujets sur lesquels nos visions sont alignées. Nous voulons mieux travailler ensemble sur le terrain et le faire savoir », a déclaré́ Pascal Canfin à cette occasion.
  • Mais cette idylle aura été de courte durée. Le 6 décembre 2018, l’ONG publie un communiqué dont le titre est explicite : « Mobilisation de la FNSEA : Le WWF France dénonce une instrumentalisation du climat actuel et appelle le gouvernement à ne pas sacrifier la santé des Français ». Il s’agissait des manifs FNSEA-JA contre les textes sur les pesticides de la loi Egalim.
  • Et le 22 février, Canfin écrivait, dans une tribune publiée par Le Monde, « Le modèle agricole traditionnel est en faillite humaine, économique et environnemental ».
    Question : quel Canfin est le n°2 de la liste LREM ?

Européennes : le point sur les autres listes

  • vice-présidente du conseil départemental de la Moselle et conseillère municipale de Metz, Nathalie Colin-Oesterlé (Les Centristes) figurera en sixième position sur la liste LR-Centristes, une des deux place réservées au parti Les Centristes ;
  • le PS a tranché : il fera liste commune avec Place Publique, le parti de Raphaël Glucksmann. Ce dernier sera tête de liste. Un autre parti, Nouvelle Donne, de Pierre Larrouturou a également rejoint cette alliance. Reste à savoir qui seront les colistiers, et quelles places seront réservées aux sortants du PS comme Eric Andrieu ?
  • agriculteur et conseiller régional de Nouvelle Aquitaine, Benoît Biteau (cf. notre Blog du 11 mars) sera en 11ème position sur la liste EELV. Claude Gruffat, président de Biocoop, sera 13ème.