mardi 22 octobre 2019

Visiteurs : 379 099   

Le Blog en campagne

Jérémy Decerle, le candidat surprise

Il faut le reconnaître, le secret a été bien gardé. La candidature de Jérémy Decerle, désormais ancien président des JA, en quatrième position sur la liste LREM a surpris tout le monde. Selon nos informations, l’idée de cette candidature vient d’Emmanuel Macron lui-même, Didier Guillaume ne s’y étant rallié qu’après. Le projet a été finalisé lors d’un déjeuner à l’Elysée le 22 mars, déjeuner évoqué par Le Canard enchainé (27 mars). Pour imposer Decerle, et bien d’autres candidats, Macron est passé par dessus la commission d’investitures du parti, commission qui a examiné plus de 2000 candidatures à la candidature pour rien !

Irène Tolleret, l’autre agricole de Macron

La liste LREM est, à ce jour, la seule à positionner deux agriculteurs en position éligible. En plus de Jérémy Decerle (4ème), on trouve Irène Tolleret en 9ème place. Cette viticultrice de l’Hérault est maire (divers gauche) de Fontanès, conseillère départementale, et vice-présidente de la communauté de communes du Pic Saint-Loup en charge des relations et affaires européennes.

Le point sur les autres candidatures :

  • LR : député européen sortant, ancienne collaboratrice de Joseph Daul au Parlement européen, Anne Sanders devrait siéger pour LR à la Commission agricole du futur Parlement européen. « C’est elle qui me remplacera » a indiqué Michel Dantin au congrès de la FNSEA ;
  • PS : euro-député sortant, membre de la Commission agricole, Eric Andrieu a, selon nos informations, obtenu la troisième place sur la liste soutenu par le PS. En revanche, Karine Gloanec Maurin, autre membre sortant de la Commission agricole, ne serait pas en position éligible ;
  • Lutte ouvrière a confirmé qu’elle présentera une liste. En revanche, le NPA a renoncé a présenté la sienne ;
  • Sur la liste Debout la France, Florence Italiani (Oise) est en 12ème place. Cette ex FN est présentée comme agricultrice. En réalité, elle est enseignante, et épouse d’un agriculteur. Elle est Conseiller régional, membre de la commission agriculture, des Hauts de France.

Un Manifeste des Départements pour l’Europe

Les Départements de France viennent de publier un « Manifeste pour l’Europe ». « Le ralliement des collectivités locales au projet européen est la condition sine qua non de sa pérennité́ » indique ce Manifeste. Les Départements de France appellent une « Europe des territoires de leurs vœux pour une mise en œuvre efficace de politiques communautaires, plus solidaires et plus proches des citoyens ». « Pour y parvenir, poursuit le texte, le rôle des Départements doit être renforcé dans la préparation et le pilotage des fonds européens (FSE, FEDER et FEADER) (…) Les Départements appellent par ailleurs les futurs parlementaires européens à soutenir la revalorisation des budgets dédiés à la politique de cohésion et à la Politique agricole commune (PAC) dans le projet de Cadre financier pluriannuel 2021-2027 ».