lundi 21 octobre 2019

Visiteurs : 378 811   

Le Blog en campagne

Un spécialiste de l’agriculture sur la liste UDI

Maître de Conférences à l’Université de Bretagne Occidentale et consultant en stratégie de filières alimentaires, Olivier Mevel sera n°5 sur la liste UDI ­ Les Européens, la liste conduite par Jean-Christophe Lagarde. Il serait donc en position éligible « si la liste parvient à atteindre le seuil des 5% » précise le communiqué de l’UDI.

LR : quatre agriculteurs en fin de liste

La liste Les Républicains pour les élections européennes est désormais complète. Elle sera peut-être la liste qui compte le plus d’agriculteurs. En effet, en plus d’Angélique Delahaye (16ème), on trouve les noms de 4 agriculteurs. Malheureusement, ils sont tous dans les vingt dernières places. Il s’agit de : Anne-Cécile Suzanne, productrice de lait dans l’Orne (62ème) ; Brigitte Fischer-Patriat, conseillère départementale LR, céréalière dans la Haute-Marne (64ème), Marc Langé, maire de Lumeau, Eure-et-Loir, céréalier (65ème), Philippe Monnet, conseiller municipal de Sancoins, Cher, agriculteur (71ème). Notons par ailleurs que Michel Dantin occupe la 79ème et dernière place.

Le message de Michel Dantin

Dans un message posté sur son compte Twitter, Michel Dantin, député européen (LR) sortant qui a renoncé à un nouveau mandat, revient sur les atouts de l’Europe. « J’exhorte les Françaises et les Français à regarder l’Europe comme une chance, comme une force, comme une solution, écrit-il (.) Il n’y a pas d’instance plus démocratique dans son fonctionnent que celles des institutions européennes. Les trois grandes victoires de la construction européenne sont 70 ans de paix, une puissance économique qui fait de nous le 1er exportateur au monde et la liberté sous toutes ses formes pour plus de 500 millions de citoyens européens. Ne gâchons pas notre place, ne bradons pas la France en élisant des représentants qui n’y représenteront pas les intérêts de leur peuple mais qui n’ont d’autres objectifs que la déconstruction. Je les ai vu ces dernières années s’opposer à tout, ne porter aucune ambition, faire honte à nos valeurs ».

 Et celui d’Alain Lamassoure

Autre député européen sortant, Alain Lamassoure (ex LR, mais toujours PPE), donne sa vision de la campagne en cours (Le Point.fr, 13 avril).

  • Sur François-Xavier Belamy : « Il a le mérite de donner une bonne image à un parti qui en avait bien besoin (.) S’agissant du Parlement européen, je crains qu’il ait du mal à y trouver une place utile (.) Ce n’est pas un lieu de discours ».
  • Sur la liste LREM : « J’ai assisté avec plaisir au premier meeting de campagne. Nathalie Loiseau s’est imposée d’emblée comme chef d’équipe, et elle a une parfaite maitrise des sujets. Une très bonne idée, c’est le duo formé par l’écologiste Pascal Canfin et le président des Jeunes Agriculteurs, Jérémy Decerle : réconcilier l’écologie et l’agriculture, c’est ce qu’on aurait dû faire depuis trente ans (.) Si mon avis avait été́ sollicité, j’aurais recommandé qu’il y ait davantage de candidats expérimentés. Les dossiers s’apprennent vite, mais ce microcosme complexe composé de centaines de députés issus de 27 pays et parlant 24 langues ne se maîtrise qu’avec l’expérience ».
  • Sur Macron : « Je n’ai jamais eu accès au président Macron, mais, dès le lendemain de son élection, j’ai conseillé (.) de faire adhérer La République en marche au PPE. J’ai fait la même démarche auprès des dirigeants de cette famille politique, le président du parti, Joseph Daul, le président du groupe parlementaire, Manfred Weber, et le président de la Commission, Jean-Claude Juncker, qui sont tous des amis. Le président Macron a eu ensuite deux tête-à-tête avec Joseph Daul, qui est certainement l’homme qui connait le mieux toute cette machinerie. Il n’en est rien ressorti. Je le regrette : dans le prochain Parlement, comme dans les précédents, aucune majorité́ ne sera possible sans le PPE, et la colonne vertébrale de ce groupe restera la CDU-CSU, dont Emmanuel Macron a besoin pour booster le moteur franco- allemand ».

CPNT soutient la liste LR

Le parti Chasse, pêche, nature et traditions (CPNT), appelle à voter pour la liste LR aux élections européennes. CPNT aura deux représentants sur cette liste : Pascal Marie, vice-président du mouvement et conseiller régional de Normandie (31ème) et Martine Aury, conseillère départementale en Vendée (48ème).

Jean Lassalle renonce

Député (non-inscrit) des Pyrénées-Atlantiques et président du mouvement politique Résistons, Jean Lassalle, a indiqué le 13 avril qu’il renonçait à se présenter aux élections européennes, faute de financements. «Les conditions financières n’étaient pas réunies et avec mon équipe, nous avons décidé que ce n’était pas la peine de maintenir une espèce de suspense», a-t-il déclaré. Le député « assure n’avoir pas voulu non plus se reposer sur les dons financiers de particuliers » indique LeFigaro.fr (13 avril) : «Je ne veux pas de dons qui puissent m’enchaîner». Bon, ce n’est pas tout a fait vrai : le 3 avril, Jean Lassalle a mis en ligne un appel aux dons sur le site resistons-france.fr.