jeudi 20 juin 2019

Visiteurs : 339 587   

Le blog en campagne

Européennes : les conséquences d’une inflation des listes

Petite ballade le week-end dernier dans les villages de l’Yonne. Les maires ont dû recourir à des trésors d’imagination pour implanter les 34 panneaux électoraux. Dans certains villages, la ligne de panneaux dépassait la façade de la mairie. Dans d’autres, ils entouraient presque la place de l’école. Des communes au budget déjà restreint ont du acheter de nouveaux panneaux. D’autres ont eu recours au bricolage ou au système D. Chaque bureau de vote doit avoir 34 panneaux. Il y a environ 69 000 bureaux de votes en France . Il faut donc plus de 2,3 millions de panneaux !

47,1 millions d’électeurs

47,1 millions d’électeurs sont inscrits en avril 2019 sur les listes électorales françaises
indique l’Insee. 45,3 millions sont des électeurs français inscrits sur une liste communale hors Nouvelle-Calédonie (211 000 électeurs), 1,3 million sont inscrits sur une liste consulaire, et 331 000 sont des ressortissants d’un autre État membre de l’Union européenne. Sur 208 listes consulaires (Français hors de France), 4 d’entre elles comptent plus de 50 000 électeurs : le poste consulaire de Genève gère la plus importante de ces listes (102 000 électeurs), suivi par ceux de Londres, Bruxelles et Montréal. Pour les ressortissants européens inscrits en France, le plus fort contingent est celui des Portuguais (99 751) devant les Italiens (47 888), les Britanniques (45 587) et les Belges (40 322). Les Allemands et les Espagnols viennent ensuite (29 000 inscrits pour chaque pays).

5 ‘réservistes’

Le Parlement a définitivement adopté le 16 mai (soit 10 jours avant le scrutin !) la loi permettant de redistribuer les sièges de députés européens après le Brexit. Les listes comptent 79 noms : 74 sièges seront attribués après le scrutin, auxquels s’en ajouteront cinq si le Royaume-Uni sort de l’UE. Ces sièges en ‘réserve’ seront distribués selon la représentation proportionnelle à la plus forte moyenne. L’entrée en fonction de ces 5 ‘suivants de liste’ correspondra à la date effective du Brexit.

Et aussi :

  • les eurodéputés français nouvellement élus seront reçus le 3 juin au ministère des Affaires étrangères indique Challenges (16 mai).