jeudi 20 juin 2019

Visiteurs : 339 588   

L’Europe, l’Europe

 

 

60 milliards d’euros pour la Pac en 2020

La Commission européenne a présenté, le 5 juin, ses orientations pour le budget 2020. La proposition s’établit à 168,3 milliards d’euros en crédits d’engagement (+1,3 % par rapport à 2019), et à 153,6 milliards en crédit de paiement (+3,5%). Le budget de la Pac devrait s’élever à 60 milliards d’euros en crédits d’engagement, soit une hausse de 0,6% par rapport à 2019. Cette enveloppe représente 35,7% du budget total annuel européen. 21 % de ce budget est consacré aux dépenses liées au climat. En cas de Brexit sans accord, la Commission estime qu’il manquera 12 milliards d’euros pour exécuter le budget 2020.

Le PPE revendique la présidence de la Commission

La droite européenne ne lâchera pas. Fort de sa confortable première place en nombre d’élus dans le nouveau Parlement, le PPE revendique la présidence de la Commission européenne. « «Nous sommes le plus important groupe au Parlement, nous avons une majorité au Conseil. Nous demandons la présidence de la Commission. Pour tous les autres postes, nous pouvons négocier (.) Le PPE ne votera pas pour un autre candidat. Il votera contre tous les autres candidats » disent les dirigeants de ce parti (Euractiv, 7 juin). Le problème repose sur la personnalité du candidat du PPE, l’Allemand Manfred Weber (1). Il n’aurait « ni l’envergure, ni l’autorité » pour succéder à Jean-Claude Juncker. Les quatre principaux groupes du Parlement (PPE, PSE, Libéraux et Verts) doivent se retrouver à partir du 12 juin pour travailler sur un programme de mandature. 5 thèmes sont retenus : le climat, l’économie et le social, le numérique, les migrations et la défense. Ce programme et le candidat à la présidence devront être acceptés par le sommet européen des 20 et 21 juin, puis par le Parlement début juillet.
(1) : Manfred Weber vient d’être réélu à la présidence du groupe PPE du Parlement. Le Français (LR) Arnaud Danjean obtient une des 10 vice-présidences.

Future Pac : pas de position commune avant l’été

Les 28 ministres de l’Agriculture de l’Union européenne ne parviendront pas à une position commune avant l’été ont-ils constaté à l’issue d’une réunion informelle le 4 juin à Bucarest (lire aussi notre Blog du 3 juin). « Stratégiquement, les Etats membres pensent qu’il faudrait savoir ce que contient le cadre financier pluriannuel avant de tirer des conclusions politiques », a, diplomatiquement, résumé le commissaire européen à l’Agriculture Phil Hogan. En réalité, une vingtaine de pays, dont la France, s’oppose aux baisses de budget proposées par la Commission.