mercredi 13 novembre 2019

Visiteurs : 387 831   

To Brex or not to Brex

Le calendrier européen se complique

Nous allons essayer de résumer la situation :

  • le Brexit devait avoir lieu le 29 mars, puis le 12 avril. Un nouveau délai a été accordé jusqu’au 31 octobre ;
  • lundi 28 octobre, les 27 s’apprêtaient à accorder un nouveau nouveau délai de 3 mois (jusqu’au 31 janvier), avec possibilité de sortir le 30 novembre, ou le 31 décembre en cas de ratification de l’accord de sortie ;
  • les députés britanniques doivent voter ce lundi après-midi sur la tenue d’élections anticipées le 12 décembre ;
  • si le Royaume-Uni ne sort pas le 31 octobre, il devra nommer un Commissaire européen ;
  • mais de toutes façons, la nouvelle Commission ne pourra certainement pas entrer en fonction le 1er novembre, il manque toujours les Commissaires français, hongrois, et bulgare ;
  • la Commission sortante va probablement être prolongée d’un mois, la nouvelle Commission entrerait en fonction le 1er décembre ;
  • la France a proposé Thierry Breton comme Commissaire ;
  • quel portefeuille donner au Commissaire britannique (qui ne devrait rester que quelque semaines) ? Celui de l’élargissement ?
  • to be continued.

Et aussi :

  • la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale organise le 29 octobre une table ronde sur la préparation au Brexit des services douaniers et des différentes plateformes logistiques de l’export avec Olivier Thouard de l’Union TLF Overseas ; Jean-Pierre Chalus, délégué général de l’Union des ports de France ; et Jean-Michel Thillier, directeur général adjoint de la direction générale des douanes et droits indirects.