mercredi 8 avril 2020

Visiteurs : 428 284   
medfel2020

Nouvelles fraîches

Les bistrots au secours du lien social et de la ruralité

L’Assemblée nationale a adopté à l’unanimité une disposition permettant l’ouverture de nouveaux bars dans les campagnes. Le texte, qui s’intègre dans le projet de loi sur la vie des maires, permet la remise en circulation de licences IV, dans une optique de « revitalisation rurale ». L’amendement prévoit que durant trois ans, une licence IV pourra être créée par déclaration auprès du maire, dans les communes de moins de 3500 habitants n’en disposant pas. Le nombre de licences IV est passé de 200 000 dans les années 60 à 40 000 aujourd’hui. Le bistrot est donc appelé à la rescousse du ‘lien social’ et de la ‘revitalisation rurale’. On est bien loin des discours contre l’alcool ou des initiatives comme le mois sans alcool. A votre santé.

Les producteurs de pommes de terre appellent au respect de la loi Egalim

Pour l’UNPT, la campagne de pommes de terre en cours est « équilibrée ». Dès lors, l’Union nationale des producteurs de pommes de terre « appelle tous les maillons de la filière à respecter leurs engagements pris dans le cadre du ‘Plan de Filière Pommes de Terre’, et à respecter la loi EGAlim ». L’UNPT annonce qu’elle sera « particulièrement attentive aux évolutions des pratiques des opérateurs et veillera au respect des dispositions juridiques de la loi EGAlim, notamment en ce qui concerne le seuil de revente à perte et l’encadrement des promotions ».

La phrase de la semaine

« L’Agribashing repose sur une ignorance profonde du sujet. Seule l’alimentation intéresse les consommateurs soucieux de leur santé et de celle de
l’environnement. L’agriculture et sa réalité ne préoccupent finalement pas ces citoyens
 peu informés, parfois perchés sur le toit de villes, dictant la marche à suivre à la société, qui méconnaissent la campagne plus qu’ils ne la rejettent. Le citoyen-consommateur-client se doit d’être cohérent. Il revendique la qualité, la diversité, la quantité… Il doit avoir conscience que cela n’est possible qu’avec des agriculteurs, qu’en lien avec eux. Pas contre eux. Pas sans eux ».
Sébastien Abis, directeur du Club Demeter et chercheur associé à l’IRIS, L’Opinion (27 novembre).

A suivre :

Deux élections dans des pays voisins cette semaine, le 12 décembre. En Algérie, c’est l’élection présidentielle après la démission forcée d’ Abdelaziz Bouteflika. Le scrutin va se dérouler dans un contexte très tendu. L’autre scrutin, ce sont les élections législatives anticipées au Royaume-Uni. Le futur Parlement devra se prononcer sur l’accord de retrait de l’Union européenne. Bref, deux élections qui nous concernent.