mercredi 8 avril 2020

Visiteurs : 428 223   
medfel2020

Le Blog en campagne

Les municipales se préparent (3)

  • maire de Reignac (Charente), conseiller régional (LR) de Nouvelle-Aquitaine, président de l’Association nationale Pomme-Poire, Daniel Sauvaitre est candidat pour un nouveau mandat à Reignac ;
  • maire de Loire-Authion (Maine-et-Loire), vice-président de la communauté urbaine Angers Loire Métropole, directeur général de Végépolys Valley, Gino Boismorin, est candidat à sa succession dans sa commune ;
  • Roland Hureaux, essayiste, haut-fonctionnaire à la retraite, ancien premier adjoint au maire de Cahors (Lot), conduira une liste dans la préfecture du Lot ;
  • Jean-Marie Séronie, ingénieur agronome et agroéconomiste, conseiller municipal d’opposition à Bayeux (Calvados), renonce à se représenter.

Un fauteuil pour deux ministres (1)

Combien de temps va durer le feuilleton qui voit deux ministres s’affronter aux élections municipales de Biarritz ? Mercredi dernier (le 15), le Premier ministre est intervenu publiquement sur ce sujet. « A l’évidence, il n’est pas envisageable que deux membres d’un même Gouvernement puissent se présenter l’un contre l’autre » a-t-il déclaré. Edouard Philippe a qualifié cette situation de « baroque ». « Je leur ai indiqué quelle était la règle. Et donc nous nous sommes donné quelques jours pour qu’ils puissent l’entendre et qu’ils puissent en tirer les conséquences et pour que nous puissions nous-mêmes en tirer les conséquences » a-t-il ajouté.

Un fauteuil pour deux ministres (2)

En attendant que l’un ou l’autre ministre se retire de la compétition municipale à Biarritz, ou quitte le Gouvernement, les petites phrases commencent à animer la campagne. C’est Didier Guillaume qui a dégainé le premier.  “Je ne viens pas là par amour, encore que l’amour est important (…) mais je viens là par raison” a-t-il déclaré le 11 janvier en faisant allusion à la love story entre le secrétaire d’Etat Lemoyne et une sénatrice PS du coin. Maire (Modem) sortant, et candidat à sa réélection, Michel Veunac (qui accueille Jean-Baptiste Lemoyne sur sa liste) voit en la candidature de Didier Guillaume une « OPA inamicale ». Le ministre de l’Agriculture n’a « aucune attache particulière » au Pays Basque, et sa candidature est « un parachutage ». « Avec Jean-Baptiste Lemoyne, je sais qu’on pourra faire des choses pour Biarritz, et pas seulement des comices agricoles » a-t-il conclut. Bon, ce n’est pas encore très grave, mais ça pourrait vite s’envenimer…

Municipales : un formulaire Cerfa bien curieux

Les candidats aux élections municipales doivent, entre autres renseignements, indiquer leur profession : artisans, commerçants, professions libérales, agriculteurs,… Jusque-là, rien d’anormal. Ce qui est étrange, c’est que pour les agriculteurs, et seulement les agriculteurs, le formulaire Cerfa, disponible sur le site du ministère de l’Intérieur, demande de préciser s’il s’agit d’ « Agriculteurs sur petite exploitation », « Agriculteurs sur moyenne exploitation », ou d’ Agriculteurs sur grande exploitation ». Certes, il s’agit de sous-catégories de l’Insee. Mais sur les 42 catégories socio-professionnelles proposées, seuls les agriculteurs sont invités à préciser leur situation patrimoniale. Curieux !

Et aussi :

  • la toute nouvelle Agence nationale de la cohésion des territoires (ANCT) va piloter un programme spécifique « Ruralités-Montagne » ;
  • le Parlement a adopté définitivement ce 14 janvier, la proposition de loi visant à lutter contre le « mitage » des espaces forestiers en Ile-de-France.