mercredi 15 juillet 2020

Visiteurs : 440 376   
medfel2020

A vous tous

En préparant le Blog de ce jour, je me rends compte que je n’ai que des histoires de virus à vous raconter. Or :

1 ) je n’y connais rien ;

2 ) cette bestiole a suffisamment fait de dégâts (et n’a pas fini d’en faire semble-t-il) ;

3 ) nous rentrons dans un moment exceptionnel, ce n’est pas la peine d’en rajouter ;

4 ) j’aurais pu écrire sur les élections municipales, mais ce sujet est loin des préoccupations du moment. Une simple pensée pour les amis, élus ou battus, qui ont fait leur devoir dans des circonstances difficiles ;

5 ) je pourrais relever qu’il a fallu un coronarivus pour que notre Président découvre enfin que « déléguer notre alimentation à d’autres… est une folie », mais à quoi bon ;

6 ) je trouve par ailleurs amusant que les débitants de tabac soient considérés comme indispensables au bon fonctionnement de la Nation (et je me félicite qu’ils restent ouverts) ;

7 ) pour conclure je vous offre ces quelques vers écrits par notre journaliste émérite :

« En manque de zinc

Paris sans bistrot
S’en est trop
Boire tout seul un coup
C’est beaucoup
Sans un compagnon
Plein d’pognon
Réglant sa tournée
Et la mienne
Tant pis je vais boire
Jusqu’au soir
Sans, compère
Mon verre solitaire.

PG »

Bon courage à tous pour les semaines à venir,

Et, comme l’aimait écrire un autre ami cher,

A TRES VITE.

OM