jeudi 13 août 2020

Visiteurs : 444 361   
medfel2020

Nouvelles fraîches 

Le Prince et le poireau

Des lecteurs attentifs m’ont signalé que, à l’occasion de la commémoration de l’Appel du 18 juin à Londres, le Prince Charles portait autour du cou la cravate de Commandeur du Mérite agricole. On savait que les Windsor étaient des de grands propriétaires terriens, prompts à recevoir les aides européennes (ce sera terminé après le Brexit). Mais ce n’est pas pour cela que l’héritier du trône a reçu le poireau. C’est Stéphane Le Foll, alors ministre de l’Agriculture, qui décide de lui accorder cette distinction, en le faisant directement commandeur. La cravate lui a été remise le 16 mars 2017 par l’ambassadrice de France à Londres Sylvie Bermann, comme le rapporte Paris Match. La France remercie ainsi le Prince Charles « pour son rôle de pionnier de la promotion de l’agro- écologie, et pour le grand intérêt porté par The Prince of Wales’s International Sustainability Unit à l’initiative 4 pour 1000 », un projet cher à Le Foll. La France remercie également Charles pour « sa coopération avec la France et son ministre de l’Agriculture Stéphane Le Foll, autour d’une agriculture plus durable et plus résiliente, dans le contexte de l’accord de Paris ratifié lors de la conférence de Paris sur le Climat (COP21) en 2015». C’est donc bien Charles l’écolo (aux positions parfois assez extrêmes) et non Charles le paysan qui a été honoré !

OGM : la doctrine bouge un peu

Et si l’hostilité envers les OGM commençait à connaître quelques fissures en Europe ? Deux faits sont intéressants à relever :

  • afin d’accélérer la recherche d’un vaccin et/ou de traitements contre le coronavirus, la Commission européenne envisage d’assouplir « temporairement » les règles sur les OGM. Il s’agit d’éviter les obstacles posés par la législation de l’UE, et des Etats membres, car les vaccins actuellement développés contiennent des OGM ou en sont constitués.
  • plus de 20 personnalités du parti des Verts allemands viennent de signer une contribution sur les biotechnologies vertes. Ils déclarent partager le diagnostic scientifique que “les OGM ne sont pas plus risqués que les technologies conventionnelles de sélection végétales” et se prononcent en faveur de l’adoption des nouvelles biotechnologies, ces dernières présentant un gain de temps pour la recherche. Ces élus écolos concluent que la réglementation européenne actuelle sur les OGM « ne correspond plus à l’état actuel de la science » et que « le facteur décisif n’est pas la technologie, mais le résultat » (source AFBV).

Les Français ont très peu confiance dans les médias

Selon l’étude annuelle du Reuters Institute, citée par TTSO (16 juin), 23% des Français affirment avoir confiance dans « la plupart des infos (relayées par les médias), la plupart du temps » soit l’un des taux les plus faibles observés dans le monde (la France se situe à la 39e place sur 40 pays pris en compte). Le résultat n’est pas brillant. J’espère que vous êtes un peu plus nombreux à avoir confiance dans ce Blog…

Election du Conseil d’Administration de la FNSEA

Le conseil d’administration de la FNSEA compte 20 nouveaux membres sur 69, soit un renouvellement de presqu’un tiers. Le nouveau CA se réunira le 1er juillet pour élire les membres du bureau et le président. Le rapport d’orientation « Face au changement climatique, soyons acteurs au bénéfice d’une production agricole performante et durable » et la stratégie @reseauFNSEA2025 seront présentés le 10 septembre.

Un métier insolite

Denis Feignier est nommé haut fonctionnaire « chargé de la terminologie et de la langue française au ministère de l’Agriculture ». Selon le site du ministère de la Culture, ce fonctionnaire est « l’interlocuteur privilégié et le relais du délégué général à la langue française et aux langues de France auprès des services (.) Il a une fonction de référent au sein de son ministère : interlocuteur attitré des services, soit en étant saisi par eux, soit en les saisissant, il fait remonter les besoins terminologiques à la Commission d’enrichissement de la langue française. Il est chargé de l’ensemble des questions liées à l’emploi et à la promotion de la langue française dans son administration ». Voilà un petit boulot passionnant.

Murmures :

  • Philippe Chalmin, président de l’Observatoire de la fixation des prix et des marges des produits alimentaires devrait être auditionné par la Commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale le 8 juillet ;
  • Michel Barnier, négociateur en chef de la Commission européenne devrait être entendu par la Commission des affaires étrangères de l’Assemblée nationale le 9 juillet ;
  • le rapport de Roland Courteau, sénateur, et Jean-Luc Fugit, député, sur la production d’énergie dans le secteur agricole sera examiné par l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et technologiques de l’Assemblée nationale le 16 juillet ;
  • la proposition de loi sur la revalorisation des retraites agricoles sera examinée par le Sénat, en séance publique (2ème lecture), le 29 juin.

Et aussi :

  • l’Egypte a décidé́ de présenter Abdel-Hamid Mamdouh avocat spécialisé dans le commerce international comme candidat à la direction générale de l’OMC.