mardi 14 juillet 2020

Visiteurs : 440 314   
medfel2020

Nouvelles fraîches

FNPF : trop de pêches d’importation

« En pleine saison de pêches et nectarines françaises, nous nous étonnons de voir que, dans certaines enseignes, soit encore proposée une part importante, parfois même majoritaire, de pêches et nectarines importées » écrit la FNPFruits dans un communiqué. « La mise en avant de l’origine France a été portée en étendard par nos partenaires distributeurs, ventant leur acte solidaire ainsi que les qualités des produits français » rappelle la fédération. « La fin de confinement et la circulation désormais normale des marchandises de toute provenance auraient-elles eu raison de ces engagements ? » s’interroge-t-elle avant de prévenir : «  Les arboriculteurs français seront très attentifs, dans les prochains jours, à l’origine des produits présents sur les étals. Ils sauront dénoncer, si nécessaire, ceux qui utiliseraient l’image de la production française pour s’attirer la sympathie des consommateurs et finalement les tromper autant qu’eux, producteurs, le sont ».

Hausse des surfaces de pommes de terre

Les emblavements en pommes de terre de conservation s’élèvent à 154 900 ha en 2020 contre 152 710 ha en 2019 indiquent le CNIPT et l’UNPT. Cela correspond à une hausse de 1,4 % des surfaces, soit plus de 2 190 ha supplémentaires. Les hectares additionnels sont essentiellement observés en Haute-Normandie (+ 900 ha) et en Champagne-Ardenne (+ 550 ha). A elle seule, la Région Hauts-de-France représente plus de 63 % des surfaces françaises de pommes de terre de conservation.

La phrase de la semaine :

« L’objectif du ‘zéro glyphosate’ est inatteignable. On n’y arrivera pas, il faut dire la vérité (.) Il faut dire la réalité. Dire que nous devrions tout arrêter, c’est tromper les gens, c’est partir dans une aventure qui serait dramatique, parce que si on dit zéro glyphosate, on arrêtera de produire de l’alimentation », Didier Guillaume, France Info le 26 juin.