jeudi 6 août 2020

Visiteurs : 443 728   
medfel2020

Nouvelles fraîches

Point info gouvernement :

  • c’est le grand retour d’un ministre de la Mer de plein exercice (le dernier ayant été le socialiste Louis Le Pensec de 1988 à 1991). Conséquence, le ministère de l’Agriculture ‘partage’ désormais la politique de la pêche avec le ministère de la Mer. Les décrets d’attribution ont été publiés au JO du 17 juillet. Le ministère de l’Agriculture « définit et met en œuvre, conjointement avec le ministre de la mer, la politique dans le domaine de l’aquaculture ainsi que dans celui des produits de la mer et de l’aquaculture ». Question : qui suivra les conseil pêches de l’UE ? ;
  • la composition du cabinet de Julien Denormandie n’est toujours pas publiée au JO. Seuls ont été nommés le dir’ cab’ Fabrice Rigoulet-Roze (notre alerte Blog du 9 juillet) et le chef de cabinet, Victor Schmidt (JO du 17 juillet).Ce dernier occupait déjà cette fonction auprès de Julien Denormandie au ministère délégué à la Ville et au Logement. Nous pouvons ajouter que Carole Ly, jusqu’à présent chef de la mission affaires européennes et internationales de FranceAgriMer, rejoint le cabinet en tant que conseiller à l’agroalimentaire ;
  • on attend toujours la nomination des secrétaires d’Etat.

21 propositions d’Interfel pour le monde d’après

Interfel a communique au président de la République son plan d’action de relance de la filière après la crise sanitaire. Dans ce document, l’interprofession des fruits et légumes frais met en avant 21 propositions « pour répondre opérationnellement aux conséquences avérées de la crise COVID – 19 ». Les actions proposées portent en priorité sur la recherche et l’expérimentation, les mécanismes liés aux appels d’offre publics pour valoriser les offres locales, l’harmonisation à tous les niveaux des règles fiscales, sociales et environnementales, les mécanismes d’échanges d’informations sur la connaissance des marchés afin de mieux adapter la demande à l’offre pour trouver un juste équilibre entre la production nationale et les produits importés ou introduits sur le marché. Ces propositions « devront nécessairement être accompagnées par des engagements règlementaires et financiers des pouvoirs publics » précise Interfel.

L’agribiobashing continu

« Une attaque aux pesticides sur une exploitation bio de Provence » rapporte La Provence (17 juillet). Le producteur « a découvert une partie de son exploitation complètement saccagée : tunnels lacérés, système d’irrigation détérioré́ et cultures aspergées de produit chimique. Les produits ont été́ brulés sur pied » précise le quotidien. Nous l’avons déjà écrit (cf. notre Blog du 15 juillet), l’agribashing, c’est aussi pour la bio.

C’est bon à savoir :

  • Antoine Pellion, le nouveau chef du pôle écologie, transports, énergie, logement et agriculture de Matignon (cf. notre Blog du 13 juillet), a dans le passé été conseiller énergie de Ségolène Royal au ministère de l’Environnement. Il a également été, d’octobre 2006 à septembre 2007, directeur adjoint du Carrefour de Boulogne-Billancourt.

Murmures :

  • le ministre de l’Agriculture Julien Denormandie devrait être auditionné le 29 juillet par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale.