mardi 20 octobre 2020

Visiteurs : 455 840   
medfel2020

To Brex or not to Brex

C’est toujours bloqué

Le neuvième cycle de négociations entre l’Union européenne et le Royaume-Uni s’est achevé sur un nouvel échec. Des deux côtés de la Manche, on prépare les opinions à un no deal. La présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen a averti les leaders européens, à l’occasion du Conseil du 2 octobre, « qu’un no-deal, qui renverrait les deux parti aux règles de l’OMC, serait mieux que de se plier aux exigences britanniques et de finir avec un mauvais accord » rapporte le site Politico (2 octobre). « Je ne veux pas particulièrement qu’on aboutisse à [une relation] comme celle avec l’Australie ou basée sur les règles de l’OMC, mais nous pouvons très bien vivre avec ça », a déclaré pour sa part le Premier ministre britannique Boris Johnson. Dès ce mardi, une délégation de la Commission européenne sera à Londres pour « de nouvelles discussions techniques » (Le Figaro, 5 octobre). Michel Barnier, négociateur en chef pour l’UE, est attendu vendredi dans la capitale britannique. Il reste désormais moins d’un mois (il faudra traduire les textes d’un éventuel accord et le faire adopter par le Parlement européen et les Etats membres) pour éviter un hard Brexit.