dimanche 24 octobre 2021

Visiteurs : 542 583   

Une pensée pour les bistrots et les vignerons

Notre doyen et ami a commis ces quelques vers pour le 3ème jeudi de novembre, jour du Beaujolais nouveau. L’édition VinVin a été un peu triste. Pour sourire et garder espoir, nous publions ces lignes avec l’aimable autorisation de l’auteur.

« Serment d’ivrogne »

Voilà, Le jour approche et l’anxiété demeure
Pourrons-nous cette année gouter dans sa primeur
Le beaujolais nouveau dès que sonnera l’heure ?
Tels les premiers chrétiens au fond des catacombes
Devrons-nous boire ce vin à l’ombre de ces tombes
Ou comme à Chicago sous le temps de Capone
Avaler prestement et en serrant les fesses
Quelque vin frelaté, appréhendant que sonne
L’alerte à l’arrivée des nouveaux Eliot Ness
Fêter la tradition dans la prohibition ?
Ou bien, tout simplement, seuls dans nos demeures
Viderons-nous nos verres, avec la triste mine
Des repentis honteux, de ces anciens buveurs
Et qui sont devenus « Alcooliques anonymes »
Amis bistrotiers clos, vignerons sinistrés
Complices de nos instants de convivialité
Nous jurons sur nos verres, nous ivrognes altruistes,
Affrontant la cirrhose pour vous rendre moins tristes
De doubler notre dose de vin
En vingt et un.

Pierre Gautron,
Journaliste émérite,
Commandeur du Mérite agricole,
Membre de l’Académie Rabelais,
Membre fondateur de l’Académie de Mailly.