jeudi 4 mars 2021

Visiteurs : 482 187   

Nouvelles fraîches

Un quatrième procès sur la francisation du kiwi

Un 4ème procès en francisation de kiwi s’est tenu le 26 janvier. Le prévenu était entendu pour des pratiques alléguées de francisation de kiwis, pratiques révélées par une enquête de la DGCCRF publiée en mars 2019. Il aurait ainsi vendu une quantité importante de kiwis sous une fausse origine française à un client quasi unique. Selon les estimations du Bureau interprofessionnel du kiwi (qui s’est porté partie civile), « il pourrait avoir acheté des kiwis 39% en dessous de la valeur du kiwi français et les avoir revendu 34% en dessous de leur valeur ». Dans ses réquisitions, le procureur a demandé 6 mois d’emprisonnement avec sursis ; 
50 000 € d’amende ; 
le tout assorti d’une interdiction professionnelle d’exercer dans le négoce des kiwis. Le dossier a été mis en délibéré et le jugement sera rendu le 23 février. 


Allemagne : -12 % d’exploitations agricoles en 10 ans

Selon les chiffres du dernier recensement agricole, le nombre d’exploitations agricoles en Allemagne a diminué de 12 % entre 2010 et 2020. Il se situe désormais à 263 500 exploitations. La surface agricole utile est en revanche stable avec un léger recul de 1 % à 16,6 millions d’hectares. La moyenne de surface par exploitation est de 63 ha soit +13 % en dix ans. 14% des exploitations travaillent 62 % de la SAU (avec Socopag).

Le chiffre de la semaine : 10,1 milliards d’euros

Avec 10,1 milliards d’euros de financements alloués, la France se classe deuxième au rang des principaux bénéficiaires des fonds distribués par la BEI en 2020, derrière l’Italie.  48 % de ces fonds sont destinés à des investissements en faveur du climat et de la durabilité environnementale.  Au total, le groupe BEI a investi près de 77 milliards d’euros dans le monde entier en 2020, contre 63,3 milliards pour l’exercice précédent.

Murmures

  • la proposition de loi pour une nouvelle étape contre le gaspillage alimentaire, présentée par Guillaume Garot, devrait être examinée en première lecture à l’Assemblée nationale le 18 février.

Et aussi

  • Audrey Pulvar, adjointe au maire de Paris, chargée de l’alimentation durable, de l’agriculture et des circuits courts, sera tête de la liste de gauche « Ile-de-France en commun » (Parti socialiste, de Place publique et du parti radical de gauche) aux élections régionales. Notons par ailleurs qu’Audrey Pulvar représente désormais la ville de Paris au conseil d’administration de la Semmaris, le gestionnaire du marché de Rungis.