mardi 13 avril 2021

Visiteurs : 491 354   

Nouvelles fraîches

Yvelines : acharnement bobo

Dans l’affaire qui oppose un couple d’éleveurs bio contre, notamment, l’éditrice Odile Jacob (défendue par Corinne Lepage – que du bo linge !), les agriculteurs viennent de remporter une nouvelle manche. Le Conseil d’Etat, dans une décision du 19 mars, à valider le projet d’installer un élevage de vaches bio sur la commune d’Adainville (Yvelines) sur un terrain proche des résidences secondaires des plaignants. Toutefois, l’affaire n’est pas clause pour autant. « Le projet va rester paralysé car nous savons que les voisins veulent porter l’affaire devant la Cour européenne des droits de l’Homme » regrette l’avocat des éleveurs cité par Le Parisien (26 mars).

Besançon : écolos contre écolos

La vie politique est parfois compliquée. A Besançon, la municipalité dirigée par Anne Vignot, maire EELV, souhaite construire un ‘écoquartier’. Bonne idée à priori. Sauf que le quartier retenu est le ‘jardin des Vaîtes’ un espace maraîcher de 23 hectares. Plutôt embarrassée, la section locale d’EELV a publié un communiqué alambiqué qui conclut que « EELV souhaite que le projet soit maintenu dans son principe de proposer d’habiter autrement à Besançon (écoquartier), mais remanié (…). Dans l’urgence, EELV demande que les travaux soient suspendus en attendant les conclusions d’un audit qu’il convient de conduire dans les meilleurs délais ». Ni pour ni contre, bien au contraire ! Samedi 27 mars, une manifestation, à l’initiative notamment de la CP, a réuni plus de 600 personnes contre ce projet d’artificialisation des terres. Bientôt une ZAD dans une ville écolo ?

CESE : nouvelle répartition des sièges confirmée

Le décret « fixant la répartition et les conditions de désignation des membres du Conseil économique, social et environnemental » est paru au Journal officiel (25 mars). Il confirme les informations parues dans ce Blog (15 mars) sur la nouvelle répartition des sièges au sein de la troisième chambre. Ainsi, le monde agricole dispose désormais de 15 sièges, contre 24 dans l’ancienne assemblée. Ce sont les associations environnementales qui sont les grandes gagnantes de ce CESE réformé.

Les entrepôts ne sont pas des ‘mangeurs’ de surfaces agricoles

Sur la période 2000-2020, 103 570 000 m2, soit 10 357 ha, de surfaces (au sol) d’entrepôts ont été autorisées, représentant environ 2% du stock d’espaces naturels, agricoles et forestiers artificialisés sur la même période (source ministère de la Transition écologique).

Le chiffre de la semaine : 421 000 hectares

Les achats de terres, surtout forêts et prés, par des étrangers aux USA ont fortement augmenté durant les dernières années. Les Français possèdent 421 000 ha aux Etats-Unis (avec Socopag).

La mauvaise idée de la semaine

Au revoir Louis XIV ou Henri IV, adieu le XIIIème siècle : bienvenue à Louis 14, Henri 4, et vive le 13ème arrondissement (pardon siècle). Le musée Carnavalet, Musée d’Histoire de la Ville de Paris, a décidé de bannir les chiffres romains pour les remplacer par les chiffres arabes. Motif : les nouvelles générations et les étrangers ne savent plus lire les antiques chiffres romains. Nouvel épisode du nivellement par le bas ! « «À mort Louis-croix-vé-bâton» criait un des Inconnus dans un célèbre sketch sur la Révolution. Prochaine étape, l’écriture inclusive dans les catalogues des musées ?

Murmures

Le Premier ministre présidera à la fin du printemps un troisième comité interministériel aux ruralités (CIR), qui sera l’occasion de faire le bilan de la mise en oeuvre de l’agenda rural et de renforcer l’action de l’État sur les domaines d’action prioritaires en faveur des territoires ruraux.