lundi 20 septembre 2021

Visiteurs : 532 023   

Le Blog en campagne

Régionales (3) : le point sur les candidats ‘agricoles’

Nous terminons la revue de détail des candidats ‘agricoles’ aux élections régionales par l’Outre-Mer. Comme nous l’avons déjà indiqué, suivant les régions et les partis, les noms et/ou les professions de tous les candidats ne sont pas toujours indiqués. Ce qui explique quelques absences ici ou là.

1) Région Guadeloupe

Liste conduite par Ary Chalus, président du Conseil régional, soutenue par LREM

  • 19ème: Patrick Sellin, agriculteur ;

Liste soutenue par le RN

  • 1er : Maxette Pirbakas, agricultrice, ancienne présidente de la FDSEA, député européen RN ;
  • 5ème : Gilette Pistol ; agricultrice ;
  • 9ème : Françiane Ganga, agricultrice ;
  • 12ème : Sylvert Naranin, agriculteur ;
  • 28ème : Nicolas Ciserane, agriculteur ;
  • 38ème : Olivier Opique, ouvrier agricole ;

Liste Divers Gauche

  • 9ème : Jacques Ramaye, agriculteur ;

Liste PS :

  • 26ème : Michel Tola, agriculteur ;

2) Région La Réunion

Liste conduite par Didier Robert, président du Conseil régional, soutenue par LR

  • 6ème : Willy Boyer, agriculteur, président de la coopérative ProVanille ;
  • 23ème : Virginie K’Bidi, agricultrice, présidente de la Safer Réunion, conseillère régionale ; suppléante du député (LR), David Lorion ;
  • 42ème : André Thien Ah Koon, horticulteur, conseiller départemental, maire du Tampon, ancien député ;

Liste conduite par Huguette Bello et soutenue

  • Jean-Bernard Maratchia, agriculteur

Et aussi

  • en Seine-et-Marne, Benoît Chevron, 12ème sur la liste LR, agriculteur, est également président de la Fédération des chasseurs de Seine-et-Marne ;
  • Anne-Marie Nuyttens, agricultrice, est 6ème sur la liste LREM ; Carine Bouvatier, agricultrice en bio, est 6ème sur la liste PS ;
  • dans le Lot-et-Garonne (Région Nouvelle Aquitaine), Fabien Tarascon, vigneron et producteur de légumes indus, figure sur la liste PS.
    Merci aux lecteurs qui nous ont permis de compléter notre enquête…

Lot-et-Garonne : l’affaire est dans le lac

Ministre chargée de la Mémoire et des Anciens Combattants, ancien maire de Mont-de-Marsan (Landes), Geneviève Darrieussecq est tête de liste LREM pour les élections régionales en Nouvelle-Aquitaine. Elle s’est rendue récemment sur le Lac de Caussade, en Lot-et-Garonne, dont la construction réalisée par la Chambre départementale d’agriculture, a été annulée par l’Etat, et plus précisément par les ministres de Rugy (Ecologie) et Travert (Agriculture), sous le Gouvernement d’Edouard Philippe. Certes, Geneviève Darrieussecq a pris soin de préciser qu’elle n’était pas venue «pour cautionner ce projet. Je suis ici pour dire qu’on se trompe de sujet dans cette campagne électorale si on ne parle pas du thème de l’eau alors qu’on vise la présidence d’une Région qui est certainement la plus touchée par le changement climatique » (LDPM, 27 mai). Mais sa seule présence sur le site controversée a suffit à remettre de l’huile sur le feu au lac. Ministre de la Transition écologique, et collègue de Geneviève Darrieussecq au gouvernement, Barbara Pompili a rapidement twitté : « Le barrage de Caussade est illégal. Le gouvernement est mobilisé pour trouver une issue à cette situation et promouvoir une agriculture adaptée au changement climatique. L’accès à l’eau doit respecter le droit, les usages et le milieu naturel ». Mais la visite de la tête de liste a été payante, puisqu’elle a pu engranger le soutien de Serge Bousquet-Cassagne, président CR de la chambre d’agriculture. Ce qui a déclenché la fureur du LR local, en la personne de la sénatrice et secrétaire départementale LR, Christine Bonfanti, qui accuse le président de la chambre de « vendre son âme au diable » et de « retourner sa veste ». Détail supplémentaire (car la politique n’est jamais simple dans le Lot-et-Garonne), Pascal Béteille, président de la CR départementale, est candidat Les Républicains aux départementales.

Agriculture : une solution de Normand

Laurent Bonaterre est le candidat LREM pour la Région Normandie. Sur le problème du revenu des agriculteurs, il a trouvé LA solution : « Nous garantirons les revenus des agriculteurs face aux fluctuations des marchés grâce à la construction d’un Instrument de Stabilisation des Revenus avec les filières et l’appui des fonds Européens ». Y a plus qu’a !!!

Le chiffre de la semaine : 47,9 millions

En mai 2021, 47,9 millions de personnes sont inscrites sur les listes électorales françaises hors Nouvelle-Calédonie, dont 1,4 million résidant hors de France.